Omnisports - Dopage : Longo perd devant la Cour des droits de l'homme

Omnisports - Dopage : Longo perd devant la Cour des droits de l'homme©Media365
A lire aussi

Aurélie SACCHELLI, publié le jeudi 18 janvier 2018 à 18h54

Alors que Jeannie Longo et plusieurs syndicats français de sports collectif avaient effectué une requête auprès de la Cour européenne des droits de l'homme pour faire valoir le fait que la localisation des sportifs était une atteinte à la vie privée, la CEDH leur a donné tort.

C'est une défaite devant les tribunaux pour l'ancienne cycliste Jeannie Longo et certains syndicats de sports collectifs français. Chacun de leur côté, ils avaient effectué une requête auprès de la Cour européenne des droits de l'homme, il y a respectivement sept et quatre ans, estimant que le dispositif de localisation des sportifs, qui les obligent à donner leur emploi du temps à l'avance et un créneau d'une heure par jour où ils pourraient être contrôlés, était une atteinte à la vie privée. Mais la CEDH, qui siège à Strasbourg, a décidé de leur donner tort ce jeudi. « La CEDH estime que la réduction ou la suppression de ces obligations conduirait à accroître les dangers du dopage pour la santé des sportifs et celle de toute la communauté sportive et irait à l'encontre de la communauté de vue européenne et internationale sur la nécessité d'opérer des contrôles inopinés pour conduire la lutte antidopage », écrit la CEDH dans son jugement.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.