Movistar : Amador a eu gain de cause

Movistar : Amador a eu gain de cause©Panoramic, Media365
A lire aussi

Aurélie SACCHELLI, publié le mardi 11 février 2020 à 23h31

Membre de l'équipe Movistar depuis 2009, le coureur costaricien Andrey Amador a été libéré de son contrat ce mardi, et devrait s'engager dans la foulée avec Ineos.

Changement d'ère pour Andrey Amador ! Depuis 2009, le coureur costaricien de 33 ans portait les couleurs de Movistar (qui s'appelait encore Caisse d'Epargne en 2009), mais ce mardi, son aventure au sein de la formation espagnole a pris fin. Le coureur et l'équipe ont trouvé un accord pour rompre leur contrat avant son échéance, fin 2020. Amador avait pourtant signé un pré-contrat pour prolonger avec Movistar, avant de changer d'avis. Le manager de l'équipe espagnole Eusebio Unzué, lui a alors demandé de payer une clause pour se libérer de son contrat, le tout sur fond de polémique avec l'agent d'Amador, qui est aussi l'agent de Richard Carapaz et Nairo Quintana, qui ont tous les deux quitté l'équipe cet hiver. L'affaire est remontée jusqu'au tribunal de l'Union cycliste internationale, et ce mardi, la rupture à l'amiable du contrat a donc été annoncée.

Amador quatrième du Giro 2015

« Si je me suis mal comporté ou si j'ai offensé quelqu'un, je tiens à présenter mes excuses. Eusebio Unzue, merci d'être la personne qui m'a toujours supporté. Merci pour ton affection et les opportunités que tu m'as données pendant toutes ces années. Ce monde a besoin de plus de personnes comme toi », a écrit le coureur, visiblement pas rancunier. Andrey Amador devrait donc pouvoir s'engager très prochainement avec Ineos, dont il portait les couleurs lors d'un entraînement fin décembre. Durant son long séjour chez Movistar, Amador a notamment terminé quatrième du Giro 2015 et huitième du Giro 2016, en portant le maillot rose pendant une journée, et a remporté une étape du Giro 2012, mais aussi terminé huitième de Tirreno-Adriatico 2013 et sixième du Tour de Pologne 2014.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.