Montfort : " Christopher Froome n'est quand même pas c.. à ce point-là "

Montfort : " Christopher Froome n'est quand même pas c.. à ce point-là "©Media365
A lire aussi

Antoine Poussin, publié le lundi 18 décembre 2017 à 17h47

Le coureur belge Maxime Monfort ne mâche pas ses mots au moment de commenter à son tour le contrôle anormal de Christopher Froome lors de la dernière Vuelta. Par ailleurs, le MPCC exige que la Sky suspende son leader.

Maxime Montfort n'a pas mâché ses mots concernant l'affaire de dopage touchant le cycliste britannique Christopher Froome. Après une enquête débutée par l'UCI (Union Cycliste Internationale), suite à la prise anormale de Salbutamol (médicament contre l'asthme) par Froome lors du dernier Tour d'Espagne, le monde du cyclisme a réagi tout au long de la semaine sur l'affaire. Ce lundi, c'est le Belge Maxime Montfort qui s'est exprimé. Le coureur belge de l'équipe Lotto-Soudal craint notamment un regard de plus en plus noir sur le cyclisme : « J'ai du mal à émettre moi-même un jugement. Mais ce qui est clair, c'est que cette affaire ternit encore une fois le cyclisme et c'est très mauvais pour tout le monde. On peut aussi se rassurer en disant que les contrôles marchent ! En ce qui concerne le cas de Froome en particulier, j'y ai beaucoup réfléchi, j'ai retourné le problème dans tous les sens... Le mec portait le maillot de leader depuis des jours, il savait qu'il irait au contrôle donc, même si il voulait tricher... Je me dis qu'il n'est quand même pas con à ce point-là ! Et en même temps, quand on voit le taux de salbutamol, on est obligé d'admettre que c'est plus qu'un puff ! Il y a vraiment plein d'interrogations. On ne sait pas ce qui s'est passé. On parle d'une concentration d'urine trop élevée qui pourrait influencer le contrôle. À part lui et les contrôleurs, personne ne possède tous les éléments du dossier. Ce que j'espère, c'est que les gens ne vont pas encore dire que tous les cyclistes sont dopés. C'est extrêmement dommage parce que ce n'est pas la réalité » a confié Maxime Monfort à la RTBF. Le MPCC monte au créneau et demande la suspension de Froome Par ailleurs, le Mouvement pour un cyclisme crédible (MPCC) rassemblant 43 équipes dont 7 du World Tour et présidé par Robert Legay, a exprimé sa volonté de poursuivre le combat contre Christopher Froome. L'association qui milite notamment pour la responsabilisation des acteurs et donc, des équipes cyclistes dans la lutte contre le dopage, a en effet demandé à l'équipe de Chris Froome, la Sky, de suspendre son coureur : « Le MPCC et son Conseil d'Administration demandent à l'équipe Sky, sans préjuger de décision finale, de suspendre volontairement son coureur jusqu'à la fin de la procédure. Cela permettra au coureur et à son équipe de procéder à leur défense en toute quiétude et éviter les crispations chez de nombreux dirigeants et coureurs ». Pendant ce temps-là, Nibali... Quant à Vincenzo Nibali (Bahrain-Merida), deuxième de la Vuelta derrière Froome, il a énoncé qu'il ne souhaitait pas d'une victoire par défaut: «Cela ne m'est jamais arrivé auparavant et je ne sais pas quelles émotions cela peut procurer. Tout ce que je sais, c'est que j'ai tout fait et tout donné pour être sur la première marche du podium. Si la victoire m'est donnée, les émotions ne seront jamais les mêmes que celle que j'ai éprouvées sur la deuxième marche. Ce genre de victoire ne m'intéresse absolument pas».

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU