Mondiaux : Voeckler s'est blessé lors du sacre d'Alaphilippe !

Mondiaux : Voeckler s'est blessé lors du sacre d'Alaphilippe !©Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le lundi 27 septembre 2021 à 11h48

Avant que Julian Alaphilippe ne remporte son deuxième sacre consécutif de champion du monde, son sélectionneur Thomas Voeckler s'est luxé l'épaule pendant la course.



Il a donné de sa personne, Thomas Voeckler. Lors de la brillante victoire de Julian Alaphilippe, vainqueur pour la deuxième année d'affilée du titre de champion du monde de cyclisme sur route, le sélectionneur des Bleus s'est en effet luxé l'épaule, comme il l'a ensuite révélé au micro de France Télévisions. "Arnaud Démare est venu me prendre un bidon à un moment et il m'a luxé l'épaule. J'ai réussi à la remettre mais il me manque un bras", a-t-il ainsi déclaré. Un sprinteur picard qui ne devait initialement pas être de la partie. Car c'est Olivier Le Gac qui avait été d'abord retenu dans la liste des neuf coureurs français. "Je n'ai pas tenu ma promesse et ça me fait très mal au cœur pour lui", déclarait Voeckler dans L'Equipe quelques jours avant la course.

Mais il ne doit pas regretter ce choix qui a donc payé, puisque Démare a parfaitement rempli son rôle, suivant les coups pour "les ralentir un peu, comme il l'a ensuite expliqué. Et à un moment, j'ai replacé Julian avant un mont, c'était mon dernier effort pour lui, on était 30e et je le replace dans les dix premiers." Alaphilippe a profité de cet effort collectif avant de réaliser un nouveau numéro de soliste dont il a secret, sur sa cinquième attaque à 17 kilomètres de l'arrivée. Un finish intense après une course qui l'a été tout autant. De quoi procurer un peu trop d'émotions au coach français ? "Vous savez ce que je viens de dire au président de la Fédération française de cyclisme ? J'ai 42 ans, j'ai envie de vivre encore un peu de temps. Du coup, je lui ai dit que j'arrêtais parce qu'ils vont me faire crever les mecs", a-t-il encore avoué.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.