Mondiaux - Van Aert : "Beaucoup de pression"

Mondiaux - Van Aert : "Beaucoup de pression"©Media365

Paul Rouget, Media365 : publié le vendredi 24 septembre 2021 à 10h58

Grand favori de la course en ligne des Mondiaux belges dimanche, Wout Van Aert, deuxième du contre-la-montre, a admis qu'il n'avait jamais ressenti autant de pression.



Pour l'ancien sélectionneur tricolore Cyrille Guimard, Wout Van Aert aura "un statut lourd à porter" dimanche lors d'une course en ligne des championnats du monde où il s'avance en grandissime favori. Le Belge, qui évoluera à domicile sur ce parcours de 268,3 kilomètres entre Anvers et Louvain, en est bien conscient, et il a reconnu pour la RTBF qu'il ressentait effectivement "beaucoup de pression" : "Je ne pense pas en avoir vécu à ce point. Peut-être pendant les championnats du monde en cyclo-cross en Belgique. C'était aussi quelque chose ! Au niveau mondial, la route est beaucoup plus grande. Il y a beaucoup de pression mais aussi du bon stress, il y avait énormément de personnes sur le parcours de reconnaissance ce mercredi. Ça donne beaucoup d'émotion."

"Je pense à trois pays très forts"

Ce qui ne l'a pas empêché de décrocher la deuxième place dimanche, derrière l'Italien Filippo Ganna, lors du contre-la-montre de ces Mondiaux belges. Une nouvelle médaille d'argent pour le très en forme coureur de la Jumbo-Visma, comme sur la course en ligne des Jeux olympiques de Tokyo, après avoir remporté trois étapes sur le Tour de France, et avant son triomphe lors du Tour de Grande-Bretagne, devant Julian Alaphilippe, un champion du monde en titre qui fera également partie des favoris dimanche. Wan Aert se méfie d'ailleurs de l'équipe de France, comme il l'a confié à l'heure de dresser la liste de ses principaux concurrents pour la victoire finale : "Je pense à trois pays très forts : le Danemark, la France et l'Italie. Ce sont les plus forts après nous. Je pense aussi à Tom Pidcock, Caleb Ewan et Mathieu Van der Poel." Dans sa quête d'un sacre mondial, il pourra en tout cas compter sur le soutien de Remco Evenepoel, qui a confirmé jeudi qu'il serait au service de son compatriote.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.