Mondiaux : Pogacar part en Australie " en toute confiance "

Mondiaux : Pogacar part en Australie " en toute confiance "©panoramic, Media365
A lire aussi

Aurélie SACCHELLI, Media365, publié le lundi 12 septembre 2022 à 14h59

Vainqueur du Grand Prix de Montréal dimanche en battant notamment Wout Van Aert et David Gaudu, Tadej Pogacar s'est dit confiant avant les championnats du monde en Australie dans deux semaines.


Vingt-quatrième du Grand Prix de Québec vendredi, à quatre secondes du vainqueur Benoit Cosnefroy, Tadej Pogacar n'a pas mis longtemps pour retrouver le chemin de la victoire. Dimanche, le Slovène de bientôt 24 ans a remporté le Grand Prix de Montréal, en devançant au sprint Wout Van Aert, Andrea Bagioli, Adam Yates et David Gaudu. Et battre le Belge, l'un des meilleurs sprinteurs du monde, était évidemment une grande satisfaction pour le double vainqueur du Tour de France. « Il n'y avait que les meilleurs coureurs du monde dans le groupe final. Wout a remporté le maillot vert du Tour de France et a remporté tous les sprints cette saison. Le battre lui et tous les coureurs qui étaient devant, c'était incroyable. Quand j'ai franchi la ligne, j'étais incrédule et j'étais si heureux. Dans le dernier virage, Wout a fait le tour et a attendu que je passe. Mais j'étais quand même assez confiant et j'ai eu un peu de chance car Gaudu est parti tôt et j'ai pu le suivre pour avoir un peu d'aspiration. J'ai ensuite poussé jusqu'à la ligne et j'ai espéré que personne ne me dépasse. C'était juste une arrivée incroyable », a-t-il reconnu après sa victoire, la 44eme de sa carrière et la 14eme de sa saison.

Pogacar : "J'espère être dans une bonne journée aux Mondiaux"

Alors qu'il s'envolera dès ce lundi pour l'Australie, où se tiennent les championnats du monde dans moins de deux semaines (la course en ligne masculine est prévue pour le 25 septembre), Tadej Pogacar a le cœur léger : « Nous pouvons partir en Australie en toute confiance. Jusqu'à présent, la forme est là. J'espère être dans une bonne journée aux Mondiaux. C'est un parcours différent de celui d'aujourd'hui, c'est aussi une course plus longue et donc ça va être vraiment difficile. » A Wollongong, le parcours fera en effet 45 kilomètres de plus que celui du Grand Prix de Montréal. Une différence non négligeable, mais quelle que soit la distance, Pogacar sera favori, au même titre que Wout Van Aert, Remco Evenepoel ou Mathieu van der Poel, voire Julian Alaphilippe si le double tenant du titre est bien remis de sa chute sur la Vuelta.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.