Mondiaux : Alaphilippe n'en veut pas aux Belges

Mondiaux : Alaphilippe n'en veut pas aux Belges©Media365

Paul Rouget, Media365 : publié le lundi 27 septembre 2021 à 09h32

Hué et malmené par les supporters belges avant d'être sacré champion du monde pour la deuxième fois à Louvain, Julian Alaphilippe a ensuite communié avec les fans locaux sur le podium.



Il l'a fait ! Sacré champion du monde l'an dernier à Imola, Julian Alaphilippe a réussi à conserver son titre dimanche à Louvain, s'imposant en solitaire après un superbe numéro. Parti seul sur une énième attaque à 17 kilomètres de l'arrivée, l'Auvergnat a dû essuyer les insultes d'une partie des supporters belges massés le long du parcours, et éviter aussi les jets de bière. "Il y avait beaucoup de supporters qui étaient pour la Belgique et Van Aert, qui me demandaient de ralentir dans le final. Ils n'avaient pas forcément des mots très gentils, je les remercie ça m'a donné envie de rouler encore plus fort", confiait-il ensuite au micro de France Télévisions.

Voeckler : "Il remercie le public belge"

Mais celui qui évolue en Belgique depuis ses débuts chez les professionnels en 2013 ne leur en veut pas, comme l'a confié son sélectionneur en zone mixte après son nouveau sacre. "Julian m'a dit qu'il avait un message. Il remercie le public belge qui le connaît depuis son début de carrière. Même s'il a encouragé logiquement Van Aert, il l'a aussi applaudi. C'est important que vous le sachiez", a ainsi lâché Thomas Voeckler. Sur le podium de ces championnats du monde, le coureur français de la Deceuninck-Quick Step a d'ailleurs prouvé qu'il n'était pas revanchard, communiant avec le public belge en participant à un superbe clapping très suivi. Grand favori de cette course en ligne, Wout Van Aert, deuxième du contre la montre une semaine plus tôt, a dû se contenter de la 11e place, et a salué l'ambiance sur le parcours, ainsi que la performance du champion du monde tricolore. "C'était une expérience extraordinaire, de faire cette course devant tout ce public c'était magique, a-t-il déclaré, après s'être incliné devant un Alaphilippe "plus fort que tous les autres. Il a attaqué plusieurs fois et à un moment, c'était impossible de le suivre."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.