Mondiaux 2021 : Merckx réaffirme son admiration envers Evenepoel

Mondiaux 2021 : Merckx réaffirme son admiration envers Evenepoel©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, Media365 : publié le samedi 16 octobre 2021 à 19h45

Alors que ses critiques formulées à l'issue des Mondiaux 2021 envers Remco Evenepoel, Eddy Merckx a confirmé lors d'un entretien accordé à la presse belge tout le bien qu'il pensait de son jeune coéquipier, tout en égratignant au passage le sélectionneur de l'équipe de Belgique.



Eddy Merckx a sans doute essayé d'arrondir les angles. A la suite de la course en ligne des Mondiaux 2021 qui a vu la Belgique échouer à contrecarrer les plans de Julian Alaphilippe, le « Cannibale » avait émis quelques critiques à l'encontre de Remco Evenepoel. Alors que ce dernier n'a pas hésité à répondre, l'ancien quintuple vainqueur du Tour de France a profité d'une interview croisée avec l'ancien footballeur Paul Van Himst accordée au quotidien belge néerlandophone Het Laatste Nieuws pour revenir sur ses propos. « Je vais être clair, en ce qui me concerne, il n'y pas le moindre problème, je suis un grand fan de Remco Evenepoel, a confié Eddy Merckx. Remco peut courir, il a un sacré 'moteur' dans son corps. » N'occultant pas les conséquences de la violente chute subie par le coureur de l'équipe Deceuninck-Quick Step lors du Tour de Lombardie en 2020, la légende belge a assuré que son jeune compatriote « a fait une excellente saison » et que « ça aurait pu tourner bien différemment ».

Pour Merckx, Evenepoel ne peut pas être « un lieutenant »

Mais si Eddy Merckx a loué Remco Evenepoel, on ne peut pas en dire de même concernant Sven Vanthourenhout. En effet, le sélectionneur de l'équipe de Belgique en a pris pour son grade. Assurant que Remco Evenepoel « était en forme » à Louvain, c'est la tactique belge que le « Cannibale » n'a pas apprécié. « Tout a commencé avec la sélection de l'équipe. Wout Van Aert est votre seul leader donc pourquoi n'a-t-il pas eu un coéquipier tel Nathan Van Hooydonck pour le soutenir, assure celui qui a également cinq Tours d'Italie à son palmarès. Cela n'a aucun sens. Et tous ces coureurs de l'équipe Deceuninck-Quick Step, était-ce bien nécessaire ? Je n'apprécie pas cela. » Toutefois, pour Eddy Merckx, « la plus grande erreur concerne Remco Evenepoel ». A ses yeux, « si vous le sélectionnez, ça ne peut pas être dans un rôle de lieutenant », assurant que c'est le message qu'il voulait faire passer initialement. Quant à la question de savoir si son jeune compatriote aurait eu une chance d'aller chercher le maillot arc-en-ciel avec une autre tactique, Eddy Merckx assure que « c'est impossible à dire ». « Au moins, Remco Evenepoel aurait dû avoir la liberté de courir pour lui-même dans les 30 derniers kilomètres, ajoute-t-il. Ensuite, il aurait pu soit aider Wout Van Aert, soit jouer sa propre carte. L'histoire a finalement été différente et c'est Julian Alaphilippe qui a pris un deuxième bail d'un an avec le maillot de champion du monde.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.