Mitchelton-Scott : Le nouveau partenaire éconduit, l'affaire pourrait aller en justice

Mitchelton-Scott : Le nouveau partenaire éconduit, l'affaire pourrait aller en justice©Twitter @TirrenAdriatico, Media365

Mathieu WARNIER, publié le dimanche 21 juin 2020 à 12h38

L'équipe Mitchelton-Scott a annoncé que son partenariat avec Manuela Fundacion était annulé, au grand dam du sponsor désormais éconduit.

Les frères Yates ne devraient finalement pas changer de couleurs. Alors que la formation australienne Mitchelton-Scott a récemment annoncé avoir signé un partenariat avec l'organisation à but non-lucratif Manuela Fundacion, un rétropédalage en règle a eu lieu cette semaine. En effet, au travers d'un communiqué, la société GreenEDGE Cycling, qui chapeaute les activités de l'équipe Mitchelton-Scott a annoncé que les négociations avec l'éventuel nouveau sponsor n'ont pas pu être menées à leur terme. « Nous avons senti une forte connexion avec Francisco Huertas, la Manuela Fundacion et leurs nobles objectifs. Toutefois, au vu de l'évolution des négociations après avoir annoncé ce partenariat, nous sommes arrivés à la conclusion que cette relation ne pourra pas se concrétiser, assure la société dans son communiqué. Nous souhaitons le meilleur à Francisco Huertas et à la Manuela Fundacion pour l'avenir. » Un communiqué qui a également confirmé que, dès le retour à la compétition, les coureurs recevront à nouveau leurs salaires en intégralité, eux qui ont concédé une baisse de rémunération de 70% durant l'interruption de l'UCI World Tour.


La Manuela Fundacion ne compte pas en rester là

Mais, alors que l'équipe Mitchelton-Scott a décidé d'aller de l'avant après l'échec des négociations, ce n'est pas du tout le cas de la Manuela Fundacion. En effet, selon le site Cyclingnews, le document signé par les deux parties devait poser les bases d'une future collaboration sur la durée et concernait notamment la licence World Tour qui vient d'être prolongée de trois saisons par l'UCI. En charge des négociations pour Manuela Fundacion, l'ancien coureur Stefano Garzelli a assuré au site italien Cicloweb que « l'accord de transfert de la société est signé, valide » et que le processus se poursuit malgré la communication de l'équipe Mitchelton-Scott. « Je veux clarifier la situation aussi rapidement que possible, mon image est concernée tout autant que celle de Manuela Fundacion. Les déclarations de Gerry Ryan ont eu l'effet d'une douche froide et sont totalement injustifiées. L'accord est conclu, signé et tout à fait légal. En ce qui nous concerne, on continue à avancer. » Une situation très floue qui pourrait se conclure devant les tribunaux.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.