Mitchelton-Scott : Du changement dans l'encadrement

Mitchelton-Scott : Du changement dans l'encadrement©Twitter @TirrenAdriatico, Media365

Mathieu WARNIER, publié le mardi 30 juin 2020 à 23h50

Encore secouée par la tentative manquée de rachat par l'ONG espagnole Manuela Fundacion, l'équipe Mitchelton-Scott va revoir son staff dès cette semaine.

L'épisode Manuela Fundacion va laisser des traces dans l'équipe Mitchelton-Scott. La formation australienne, qui a fait l'objet d'une tentative de rachat par l'organisation non gouvernementale espagnole à la mi-juin, va effectuer une modification de son staff à compter de ce mercredi. En effet, le manager général Shayne Bannan ainsi qu'un autre membre de l'encadrement Alvaro Crespi, membre haut-placé de la sphère dirigeante, vont quitter leurs postes Ils seront remplacés par Brett Copeland, ancien dirigeant de la formation Bahrain-McLaren, qui reprend le poste de manager général et Darach McQuaid, dont les attributions n'ont pas été précisées.

Le propriétaire coupe les ponts avec Manuela Fundacion

Des départs qui sont sans aucun doute liés à la tentative de prise de contrôle de l'équipe par Manuela Fundacion. En effet, Shayne Bannan aurait négocié la vente de la société en charge de la logistique de l'équipe Mitchelton-Scott en Europe. L'ONG aurait également proposé la somme de dix millions d'euros à Gerry Ryan pour le rachat de la licence UCI World Tour de sa formation, valide jusqu'au terme de la saison 2022. Selon le site britannique Cyclingnews, le propriétaire de l'équipe Mitchelton-Scott aurait clairement indiqué à ses coureurs que toute forme de négociation avec Manuela Fundacion était terminée et qu'il garderait le contrôle de l'équipe afin de la pérenniser malgré le contexte économique actuel, rendu plus difficile par la crise sanitaire qui secoue le monde. A cela s'ajoute l'assurance que les coureurs seront payés en intégralité dès le mois d'août, après que ces dernières aient accepté une baisse de 30% durant l'arrêt des compétitions. L'avenir de l'équipe semble assuré jusqu'à la fin de l'année 2021 mais, au-delà, les questions peuvent se poser.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.