Milan-Sanremo : Pas de doublé pour Alaphilippe, battu au sprint par van Aert

Milan-Sanremo : Pas de doublé pour Alaphilippe, battu au sprint par van Aert©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, publié le samedi 08 août 2020 à 18h28

Une semaine après son succès sur les Strade Bianche, Wout van Aert a dominé Julian Alaphilippe dans la dernière ligne droite pour remporter Milan-Sanremo.

Julian Alaphilippe manque le doublé d'un rien sur Milan-Sanremo. Vainqueur de l'édition 2019, le coureur de la formation Deceuninck-Quick Step a dynamité le final d'une épreuve au parcours et à la date inédits mais, dans la dernière ligne droite, il a dû s'incliner face à Wout van Aert, sur la lancée de son succès sur les Strade Bianche le week-end dernier. Un parcours inédit par sa longueur, 299 kilomètres, et les régions visitées. En effet, face au refus de la région de Ligure d'accueillir la course, les organisateurs ont proposé aux coureurs un parcours moins côtier avec comme seul tronçon commun les 30 derniers kilomètres avec les mythiques ascensions de la Cipressa et du Poggio. Il n'a toutefois pas fallu attendre longtemps pour que la grande échappée du jour se forme. Un groupe de sept coureurs mené par l'Italien Manuele Boaro a pu compter jusqu'à huit minutes d'avance mais, sous l'impulsion des équipes de sprinteurs, cette échappée a pris fin à quelques kilomètres du pied de la Cipressa.

Trek-Segafredo a tout tenté pour Nibali

Peu avant le regroupement, Julian Alaphilippe a subi une crevaison qui a sans doute dû lui remettre en mémoire ses déboires sur les Strade Bianche. Toutefois, le Français a pu reprendre sa place dans le peloton avant la montée de la Cipressa qui a d'abord vu un duo composé de Loic Vliegen et Jacopo Mosca hausser le ton. En réponse, l'équipe Bora-Hansgrohe a accéléré pour Peter Sagan et mis plusieurs sprinteurs, dont Caleb Ewan, hors-course pour la victoire sur la Via Roma. Dès lors, l'équipe Trek-Segafredo n'a cessé de durcir la course au travers de plusieurs attaques de Giulio Ciccone dans la Cipressa mais sans jamais pouvoir prendre le large. Une fois Vliegen et Mosca repris, Daniel Oss a également tenté sa chance en solo sur le plat précédant la montée du Poggio mais la formation Deceuninck-Quick Step a veillé au grain pour protéger les chances de Sam Bennett ou Julian Alaphilippe. La montée du Poggio a vu Giulio Ciccone tenter à nouveau sa chance avant son coéquipier Gianluca Brambilla mais le plan de la formation Trek-Segafredo pour favoriser les chances de Vincenzo Nibali n'a pas fonctionné.

Van Aert en costaud pour dominer Alaphilippe

Après une offensive d'Aimé de Gendt, Julian Alaphilippe a pris ses responsabilités, sans doute encouragé par les difficultés de Sam Bennett dans les pentes du Poggio. Le tenant du titre est parti seul avant de plonger dans la descente. Mais, pas en grande confiance, le coureur de la formation Deceuninck-Quick Step a laissé Wout van Aert revenir dans sa roue. Le coureur de l'équipe Jumbo-Visma a collaboré avec le Français sur la fin de la descente et dans les deux derniers kilomètres, plats, menant vers l'arrivée sur la Via Roma. Voyant derrière lui le peloton se mettre en ordre de marche pour le sprint final, Julian Alaphilippe a lancé les hostilités à 300 mètres de la ligne d'arrivée mais, sans doute en manque de jus, il s'est désuni face à un Wout van Aert sur de ses forces. Le Belge, une semaine après avoir brillé sur un terrain tout à fait différent, remporte le premier « Monument » de sa carrière et succède au Français au palmarès. Derrière, le sprint du peloton a été réglé par Michael Matthews juste devant Peter Sagan alors que Giacomo Nizzolo complète le Top 5 de cette édition 2020 de la « Classicisima » et pourrait arriver en favori sur le Tour de Lombardie, qui viendra conclure un triptyque italien corsé.

CYCLISME - UCI WORLD TOUR / MILAN-SANREMO
Classement final (299km) - Samedi 8 août 2020
1- Wout van Aert (BEL/Jumbo-Visma) en 7h16'09''
2- Julian Alaphilippe (FRA/Deceuninck-Quick Step) mt
3- Michael Matthews (AUS/Sunweb) à 2''
4- Peter Sagan (SLQ/Bora-Hansgrohe) à 2''
5- Giacomo Nizzolo (ITA/NTT) à 2''
6- Dion Smith (AUS/Mitchelton-Scott) à 2''
7- Alex Aranburu (ESP/Astana) à 2''
8- Greg van Avermaet (BEL/CCC) à 2''
9- Philippe Gilbert (BEL/Lotto-Soudal) à 2''
10- Matej Mohoric (SLO/Bahrain-McLaren) à 2''
...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.