Mikel Landa évoque son départ de la Team Sky

Mikel Landa évoque son départ de la Team Sky©Media365

Antoine Bourlon, publié le vendredi 29 septembre 2017 à 16h57

Au micro de nos confrères de Planeta Eurosport, le futur coureur de l'équipe Movistar Mikel Landa est revenu sur son transfert, ses ambitions et sa fin de saison. Il évoque notamment l'incompatibilité de sa vision du vélo avec celle de la Team Sky.

Quatrième du dernier Tour de France, Mikel Landa n'a pas connu que des jours heureux au sein de la Sky. Privé d'un statut de leader qu'il attendait, le Basque ne s'est jamais imposé et a finalement décidé de s'en aller. Au micro de la chaîne ibérique Planeta Eurosport, le coureur espagnol a donné ses impressions : « Courir pour Sky, ce n'est pas facile. C'est une formation qui veut tout contrôler. Moi...je suis un coureur qui fonctionne à l'instinct. J'aime attaquer. C'est pour cela que parfois, ma personnalité est incompatible avec celle de l'équipe. » L'an prochain, Mikel Landa courra pour la Movistar. Une équipe où la concurrence est rude pour le statut de leader, occupé par Nairo Quintana et Alejandro Valverde ces dernières années. Une situation qui ne semble pas affoler Mikel Landa. « Il n'y aura aucun problème avec Nairo et Alejandro. Le calendrier est grand, l'année est longue, il y a beaucoup de courses et nous avons l'intention de nous répartir de la meilleure façon possible. On sera peut-être ensemble parfois, mais des fois non. »
Lombardie en 2017, Giro en 2018
Avant de prendre la direction de la formation espagnole, Mikel Landa va tenter de remporter le Tour de Lombardie, le 7 octobre prochain, dernière course importante de la saison. Alors qu'il n'a plus roulé en compétition depuis le Tour de Burgos, qu'il a d'ailleurs gagné, Landa ne se sent pas forcément très en forme, même si l'objectif reste la victoire. « J'ai passé beaucoup de temps sans courir, je n'ai plus la même forme qu'avant. Après le Giro et le Tour, mon corps s'est relâché et je ne sais pas si je serais au niveau attendu. J'essaiera quand même. » Une course qu'il vise sans y être particulièrement attaché, tout le contraire du Giro 2018. « J'adore le Tour d'Italie. Il correspond bien à mes caractéristiques et j'attends vraiment de voir le parcours complet. » Objectif maillot rose donc Mikel Landa, qui brigue un premier sacre sur un Grand Tour.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
1 commentaire - Mikel Landa évoque son départ de la Team Sky
  • Ce qui aurait été intéressant, c'est le salaire, mais sur ce sujet personne ne dit mot, qu'aurait il préféré, "grégari" chez skiy ou leader à la pomme Marseille ?

    expliquez-vous, car où est le rapport ?? Les choix de Landa et les raisons de ses choix paraissent clairs et plutôt logique. Après son salaire, on s'en fout, il sera d'ailleurs incomparablement moins élevé que celui d'un footeux passable!