Merckx adoube Pogacar

Merckx adoube Pogacar©Media365
A lire aussi

Aurélie SACCHELLI, Media365, publié le mardi 12 octobre 2021 à 12h20

Vainqueur du Tour de Lombardie samedi, Tadej Pogacar est entré un peu plus dans l'histoire du cyclisme, et le légendaire Eddy Merckx est prêt à accepter les comparaisons.


Considéré comme « le nouveau Cannibale », Remco Evenepoel n'a jamais reçu l'aval d'Eddy Merckx, qui n'hésite jamais à le tacler dès qu'il le peut, comme lors des derniers Mondiaux, où le Belge de 76 ans avait exprimé ses doutes quant à la capacité de son compatriote à se mettre au service de Wout Van Aert. En revanche, le légendaire Eddy est prêt à adouber Tadej Pogacar, vainqueur samedi dernier du Tour de Lombardie, après avoir déjà signé 29 autres victoires durant sa carrière, dont deux Tours de France, Liège-Bastogne-Liège et neuf étapes de Grands Tours. Le tout à tout juste 23 ans. Lundi, lors d'un événement avec un sponsor à Vérone, les deux hommes se sont rencontrés, et le Belge n'a pas refusé la comparaison avec le Slovène. « J'ai entendu de nombreuses fois "c'est le nouveau Merckx" sans que les conditions soient entièrement réunies, mais avec Tadej je pense que c'est vraiment le cas. Il a 23 ans et il a déjà gagné deux fois le Tour de France, c'est incroyable (Merckx a gagné son premier Tour à 24 ans et un mois mais il avait remporté son premier Giro l'année d'avant, ndlr). Tadej est seulement au début de sa carrière. Je pense qu'il peut faire mieux que moi sur certaines courses. C'est un grand champion et nous allons continuer à l'apprécier pendant les années à venir. Je ne pense pas qu'il ait des faiblesses. Il a la mentalité et le professionnalisme d'un grand champion et quand vous avez cela, vous n'avez pas de faiblesses. »

Pogacar : "C'est impossible de gagner tout ce qu'il a gagné"

Forcément ravi de la comparaison, Tadej Pogacar estime toutefois qu'il a encore du chemin à parcourir pour atteindre le niveau du Belge, vainqueur de 525 courses, dont cinq Tours de France, cinq Giro, une Vuelta, 65 étapes de Grands Tours et 19 Monuments (7 Milan - San Remo, 2 Tours des Flandres, 3 Paris-Roubaix, 5 Liège-Bastogne-Liège, 2 Tours de Lombardie) : "Beaucoup m'ont déjà dit que j'étais le nouveau Merckx, mais c'est impossible de gagner tout ce qu'il a gagné. Eddy est un coureur total, il a gagné partout. Ce sera difficile pour moi de gagner Milan - San Remo une fois, et encore moins sept comme lui. J'aime gagner, bien sûr, mais je sais aussi comment accepter la défaite. Chaque course auxquelles je participe, j'essaie d'imprimer ma marque, même si c'est un simple Critérium en Slovénie. Mais je crois que c'est la nature de chaque cycliste. Cette année, j'ai fini troisième des Jeux Olympiques, j'aimerais y retourner et gagner la médaille d'or. Mais j'aimerais aussi gagner les championnats du monde. Et le Giro. Et aussi la Vuelta. » Le Slovène aussi est un véritable Cannibale ! A lui de le démontrer sur la route pendant de longues années encore.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.