Liège-Bastogne-Liège : Jungels s'impose, Bardet et Alaphilippe dans le Top 5

Liège-Bastogne-Liège : Jungels s'impose, Bardet et Alaphilippe dans le Top 5©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, publié le dimanche 22 avril 2018 à 17h01

Quatre jours après son succès sur la Flèche Wallonne, Julian Alaphilippe était l'immense favori de Liège-Bastogne-Liège, ce dimanche, avec l'un des autres grands messieurs du début de saison Alejandro Valverde. Le jeune coureur français a bien passé la ligne le sourire aux lèvres et les bras en l'air. Pourtant, si la Doyenne a une fois de plus confirmé la domination de la Quick-Step, la victoire n'est pas revenue à Alaphilippe mais à l'un de ses coéquipiers au sein de la redoutable formation belge Bob Jungels.

Paradoxalement, c’est en cherchant à préparer le terrain pour son leader du jour que le Luxembourgeois a dessiné sa propre victoire. « J’ai essayé d’anticiper et de partir dans la Roche-aux-Faucons pour le garder en bonne position, mais personne n’est sorti derrière moi », avouait après-coup Jungels, sorti du groupe des favoris à un peu moins de vingt kilomètres de l’arrivée et alors qu’un autre coureur de la Quick-Step, en l’occurrence Philippe Gilbert, avait tenté d’accélérer lui aussi un peu plus tôt, mais en vain. Le champion du Luxembourg a connu davantage de réussite. Personne n’a en effet répondu à son attaque, ce qui a permis au futur vainqueur de creuser rapidement un écart conséquent.

Bardet sur le podium

A deux kilomètres de l’arrivée, son avance n’était plus que de 18 secondes sur ses poursuivants, mais assez pour lui permettre de devenir le troisième représentant du Luxembourg après Marcel Ernzer (1954) et Andy Schleck (2009) à inscrire son nom au palmarès de la plus ancienne des Ardennaises. Neuf ans plus tôt, c’est d’ailleurs également en solitaire que Schleck avait signé l’un de ses plus beaux succès. Pour Jungels, immense coureur de 25 ans affichant près d’1,90 m sur la toise, il s’agit à n’en pas douter du plus beau de sa carrière. Il vient matérialiser le début de saison de rêve de l’équipe belge sur ses terres (onze victoires sur les quinze classiques au programme) et fait le bonheur de Julian Alaphilippe, dont Jungels est l’un des meilleurs amis dans le peloton. Et si Valverde, qui visait une cinquième victoire à Liège, où il était le vainqueur sortant, doit se contenter à l’arriver d’une bien peu reluisante treizième place, le Français fait de surcroît bien mieux, avec une quatrième place finale. Un joli tir groupé pour nos coureurs, puisque le vainqueur de la Flèche Wallonne termine juste derrière… Romain Bardet. Lancé à la poursuite de Jungels sans se faire trop d’illusion, le dauphin de Christopher Froome sur le dernier Tour de France termine deuxième du sprint pour la deuxième place, derrière le Canadien Michael Woods. Mais devant un Alaphilippe radieux. Le natif du Cher n’a pourtant pas gagné cette fois, mais la victoire de Jungels conjuguée à ce nouveau gros coup de la Quick-Step a le goût du succès.

LIEGE-BASTOGNE-LIEGE

Dimanche 22 avril 2018 - Classement final

1- Bob Jungels (LUX/Quick-Step), en 6h24'44''

2- Michael Woods (CAN/First Drapac-Cannondale), à 37''

3- Romain Bardet (FRA/AG2R-La Mondiale), mt

4- Julian Alaphilippe (FRA/Quick-Step), à 39''

5- Domenico Pozzovivo (ITA/Bahrain-Merida), mt

6- Enrico Gasparotto (ITA/Bahrain-Merida), mt

7- Davide Formolo (ITA/Bora-Hansgrohe), mt

8- Roman Kreuziger (RTC/Mitchelton-Scott), mt

9- Sergio Henoa (COL/Sky), mt

10- Jakob Fuglsang (DAN/Astana), mt ...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.