Les grands moments de la saison 2017

Les grands moments de la saison 2017©Media365
A lire aussi

Aurélie SACCHELLI, publié le lundi 09 octobre 2017 à 19h55

De la victoire de Sergio Henao sur Paris-Nice à celle de Vincenzo Nibali sur le Tour de Lombardie, revivez les grands moments de la saison cycliste 2017.

La saison 2017 a été marquée par un accroissement du nombre d'épreuves du calendrier UCI (la saison n'est d'ailleurs toujours pas officiellement terminée, puisque le Tour de Turquie et le Tour de Guangxi vont de se dérouler du 10 au 15 octobre puis du 19 au 24 octobre). Mais les monuments de l'année cycliste, tels que les grandes Classiques et les Grands Tours, restent les moments forts qui vont vibrer le public. Retour sur une saison 2017 riches en événements.
5-12 mars : Paris-Nice
Après des premiers jours marqués par l'exclusion de Romain Bardet et le maillot jaune porté par Julian Alaphilippe suite à sa victoire dans le contre-la-montre du Mont Brouilly, la route s'élève en fin de semaine en se rapprochant de la Côte d'Azur, et on assiste à une lutte magnifique entre Sergio Henao, Alberto Contador et Dan Martin. Les trois hommes finissent dans un mouchoir de poche, et c'est le Colombien qui a le dernier mot, s'imposant avec deux secondes d'avance sur l'Espagnol, qui a fait preuve de panache, en vain.
18 mars : Milan - San Remo
La Classique dont rêvent tous les sprinteurs est remportée par un puncheur cette année : Michal Kwiatkowski triomphe au sein d'un groupe de trois, devant Peter Sagan et Julian Alaphilippe, après avoir attaqué dans la dernière côte, le mythique Poggio di San Remo. Les rois du sprint ont dû se contenter de se battre pour la quatrième place, cinq secondes plus tard, et c'est Alexander Kristoff qui a terminé premier du peloton.
2 avril : Tour des Flandres
Après des années difficiles chez BMC, Philippe Gilbert retrouve ses jambes de 20 ans en revenant au pays, chez Quick-Step Floors. L'ancien champion du monde, tout juste vainqueur des Trois Jours de La Panne, s'échappe à 55km de l'arrivée et réussit un magnifique effort solitaire pour s'imposer avec 29 secondes d'avance sur Greg van Avermaet, Niki Terpstra et Dylan van Baarle.
9 avril : Paris-Roubaix
Grand favori de la plus célèbre classique sur pavés, Greg van Avermaet vit pourtant un début de course délicat et se retrouvé retardé. A une quarantaine de kilomètres de l'arrivée, le Belge accélère en compagnie de cinq autres coureurs, et à 15km du but, ils ne sont plus que trois (Van Avermaet, Stybar et Langeveld), et le Belge finit par l'emporter de justesse, au sprint sur le vélodrome.
23 avril : Liège-Bastogne-Liège
Deux jours avant de fêter ses 37 ans, Alejandro Valverde s'offre une quatrième victoire cette saison en World Tour, après le Tour de Catalogne, le Tour du Pays basque et la Flèche Wallonne. Le leader de la Movistar s'impose sur Liège-Bastogne-Liège, qu'il a déjà remporté en 2006, 2008 et 2015, en battant au sprint Dan Martin dans la côte d'Ans.
5-28 mai : Tour d'Italie
Jamais monté sur le podium d'un Grand Tour, Tom Dumoulin s'offre la plus grande victoire de sa carrière, à l'occasion du Giro. Maillot rose depuis la 10eme étape et sa victoire dans le contre-la-montre de Montefalco, le Néerlandais voit son avance sur Nairo Quintana passer de 2'41 à 31 secondes après avoir été contraint de s'arrêter pour un problème gastrique lors de la 16eme étape. A la veille de l'arrivée, le Colombien prend la tête du général avec 53 secondes d'avance, mais il ne peut rien face à la puissance de Dumoulin dans le contre-la-montre finale à Milan. Le coureur Sunweb l'emporte avec 31 secondes d'avance sur Quintana et 40 sur Nibali.
1er - 23 juillet : Tour de France
Pour une fois, Chris Froome se présente sur le Tour de France sans avoir remporté la moindre course auparavant. Porte, Quintana, Contador, Aru et Bardet sont annoncés comme ses grands rivaux, mais l'Australien chute gravement dans le Jura, et le Colombien et l'Espagnol se montrent, mais ne semblent rapidement pas en mesure de jouer le podium. Le Français, vainqueur de l'étape de Peyragudes (Démare, Calmejane et Barguil ont également gagné des étapes), fait rêver les foules, et le champion d'Italie, maillot jaune pendant deux jours, laisse espérer de grandes choses. Mais lors de la 15eme étape à Rodez, Froome s'empare du maillot jaune et ne le quittera plus. Moins dominateur que les années précédentes (0 victoire d'étape), mais largement supérieur sur le contre-la-montre, il s'impose à Paris avec 54 secondes d'avance sur Rigoberto Uran et 2'20 sur Romain Bardet.
19 août - 10 septembre : Tour d'Espagne
Un mois après la fin du Tour de France, le plateau de la Vuelta est extrêmement relevé, avec la présence de Froome, Bardet, Contador (qui dispute la toute dernière compétition de sa carrière), Nibali, Aru, Chaves ou Zakarin. Mais le suspense prend rapidement fin. Dès la troisième étape, à Andorre, Nibali s'impose mais c'est bien Froome, bien aidé par la performance de la Sky dans le contre-la-montre par équipes inaugural, qui s'empare du maillot rouge. Malgré deux chutes et quelques petits coups de mou, le Britannique tient bon, d'autant que ses adversaires peinent à se montrer réguliers. Il remporte les étapes d'El Poble Nou de Benitatxell et Logrono, et s'impose largement sur cette Vuelta, avec 2'15 d'avance sur Nibali et 2'51 sur Zakarin. Froome devient ainsi le premier coureur depuis Bernard Hinault en 1978 à réussir le doublé Tour de France - Tour d'Espagne.
24 septembre 2017 : Championnats du monde (épreuve non World Tour)
Bergen, en Norvège, accueille les Mondiaux de cyclisme pendant une semaine, et la course en ligne masculine tient toutes ses promesses. Les 267,5 km au programme, avec une côte à 6,4% à chaque tour, font mal aux jambes, et il ne reste plus que les plus forts dans les derniers kilomètres. Le Français Julian Alaphilippe tente sa chance, mais il est repris peu avant la ligne, et au sprint, c'est Peter Sagan qui se montre le plus rapide. Le Slovaque devant Alexander Kristoff et Michael Matthews et devient le premier coureur à remporter trois titres mondiaux d'affilée.
7 octobre 2017 : Tour de Lombardie
Troisième du Giro et deuxième de la Vuelta, Vincenzo Nibali a enfin droit à sa victoire sur le World Tour 2017, à l'occasion de la dernière grande épreuve. Grand favori, le Requin de Messine triomphe au terme des 247 kilomètres entre Bergame et Côme, avec 28 secondes d'avance sur Julian Alaphilippe et 38 sur Gianni Moscon. C'est sa deuxième victoire dans l'épreuve après 2015.

 
1 commentaire - Les grands moments de la saison 2017
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]