Les chaussettes dans le viseur de l'UCI

Les chaussettes dans le viseur de l'UCI©Media365
A lire aussi

Lucas Bertolotto, publié le dimanche 18 novembre 2018 à 08h26

L'Union Cycliste Internationale a modifié la règle sur la hauteur des chaussettes portées par les coureurs cyclistes dans le but de contrer le "dopage" technologique.

Voici un débat qui pourrait calmer celui sur les capteurs de puissance ! Les règles, aussi petites soient-elles, sont très importantes dans le cyclisme. C'est pourquoi, l'UCI, selon le site Cycling News, a décidé de modifier l'une d'entre elles pour apporter plus de précision et ainsi conter le "dopage" vestimentaire visant à améliorer les performances de certains coureurs à l'instar de ce qui avait pu exister dans la natation il y a quelques années. L'article du règlement sur la taille des chaussettes des coureurs est désormais plus clair. Elles ne devront pas dépasser le milieu de la hauteur entre la malléole et la tête du péroné (voir croquis). Une clarification qui rassure tout le monde en vue de la saison prochaine puisque le texte indiquait jusqu'à présent qu'elles ne devaient pas dépasser le milieu de la jambe. A l'instar des footballeurs, les cyclistes pouvaient donc remonter leurs chaussettes au-dessus des genoux s'ils le souhaitaient. C'est maintenant terminé, l'Union Cycliste Internationale ne tolérera plus ce genre de comportement, sous peine de sanction !

Le spectre du "dopage" technologique


Cette décision a été prise par l'UCI dans le but de mettre un frein à l'amélioration de certaines performances par le biais du "dopage" technologique. Certains équipes se sont en effet spécialisées dans l'optimisation de ces gains marginaux qui peuvent permettre de grappiller quelques précieuses secondes, notamment dans le cas des épreuves de contre-la-montre. Dans le monde du cyclisme, cette nouvelle est accueillie parfois avec ironie. "Rien de plus important à traiter dans votre agenda ?", a notamment tweeté l'ancien champion olympique Brian Smith à ce sujet. "Dieu merci, l'UCI se concentre sur les sujets importants" a pour sa part commenté Jonathan Vaughters, ancien coureur et désormais dirigeant de l'équipe Cannondale-Drapac.


Vos réactions doivent respecter nos CGU.