Le bilan français de l'année

Le bilan français de l'année©Media365

Thomas Siniecki, Media365 : publié le lundi 09 novembre 2020 à 17h33

La saison 2020 s'est achevée dimanche avec la Vuelta, où quelques coureurs français ont encore fait parler d'eux, et ce dans les deux sens... Retour sur une année de cyclisme en bleu-blanc-rouge, très raccourcie mais intense.


Les tops

Julian Alaphilippe (Deceuninck - Quick Step), même dans la douleur, a réussi à achever sa saison dans le panache, se fracturant la main alors qu'il était dans une échappée royale en tête avec Mathieu van der Poel et Wout Van Aert. Et auparavant, quelle année ! Encore maillot jaune du Tour de France après une victoire d'étape à Nice, il a bien sûr accompli son rêve en devenant champion du monde. Et quand il lève les bras trop tôt à Liège-Bastogne-Liège, il corrige le tir en gagnant trois jours plus tard la Flèche Brabançonne.

Autre mastodonte de la saison, mais sur un moment beaucoup plus spécifique, Arnaud Démare a survolé les sprints du Giro avec quatre victoires, ce qui lui a permis d'empocher le maillot cyclamen du classement par points. Avec quatorze succès d'étape au total - et deux généraux, les Tours de Wallonie et de Poitou-Charentes -, le Beauvaisien, ménagé sur le Tour par Groupama - FDJ (avec le recul, on peut donc comprendre pourquoi), est le coureur le plus prolifique de l'année.

Les mentions bien

En termes de classement général sur les grands Tours, Guillaume Martin est l'incontestable réussite française de l'année. Le grimpeur de Cofidis a terminé onzième du Tour de France et quatorzième de la Vuelta, dont il a surtout remporté le classement de la montagne. David Gaudu (Groupama - FDJ), lui, est le seul coureur tricolore à avoir terminé un des trois Tours dans le top 10, avec sa huitième place sur la Vuelta.

On signalera aussi les bonnes saisons de Nans Peters (AG2R La Mondiale), vainqueur d'étape sur le Tour, Rémi Cavagna (Deceuninck - Quick Step), super-combatif de la Vuelta, Benoît Cosnefroy (AG2R La Mondiale) ou Florian Sénéchal (Deceunick - Quick Step). Warren Barguil (Arkea - Samsic), sans coup d'éclat, finit tout de même quatorzième du Tour de France - et quatrième de la Flèche Wallonne.


Les flops

C'est à s'en désespérer, mais il est évidemment le principal attristé de la situation : Thibaut Pinot n'y arrive pas sur le Tour de France. Un an après avoir frôlé la victoire, privé à deux jours de la fin sur blessure d'une lutte finale avec Egan Bernal, il avait à nouveau concentré toute sa saison sur la Grande Boucle. Cette fois, il a été touché dans une chute dès le premier jour. Le week-end suivant, la première étape de montagne l'a immédiatement fait craquer. Un mois après l'arrivée du Tour, on pouvait espérer un renouveau sur la Vuelta : le leader de Groupama - FDJ, qui devait aider Gaudu en Espagne, a abandonné dès le troisième jour.

Dans une moindre mesure, car moins attendu, Romain Bardet a également déçu. Mécaniquement plus en vue que Pinot sur le Tour, il a achevé son aventure chez AG2R La Mondiale dans un relatif anonymat, lui qui poursuivra sa carrière en 2021 chez Sunweb. Quant à Nacer Bouhanni (Arkea - Samsic), il semble perdu de vue.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.