Lappartient veut un Tour de France féminin de dix jours

Lappartient veut un Tour de France féminin de dix jours©Media365
A lire aussi

Aurélie SACCHELLI, publié le samedi 03 novembre 2018 à 15h10

Dans une interview accordée au Telegraph, le président de l'Union cycliste internationale David Lappartient a confié qu'il aimerait voir un Tour de France féminin de dix jours se dérouler en même temps que la course des hommes.

Si de nombreuses courses cyclistes masculines ont également leur pendant féminin au calendrier, comme Gand-Wevelgem, le Tour des Flandres, Liège-Bastogne-Liège, le Giro ou le Grand Prix de Plouay, ce n'est pas encore le cas du Tour de France et de Paris-Roubaix. La Grande Boucle féminine a disparu du calendrier en 2010 et a été remplacée par « La Course by le Tour », une épreuve d'une journée au mois de juillet. Mais David Lappartient, le président français de l'Union cycliste internationale, aimerait que cela change, comme il l'a confié dans une interview au Daily Telegraph.

Un Paris-Roubaix féminin en 2020 ?


« J'ai dit à ASO (qui organise le Tour de France, ndlr) : « vous êtes les leaders mondiaux dans l'organisation de courses, donc vous devez prendre vos responsabilités et soutenir le cyclisme féminin. » Je sais qu'il y a des difficultés logistiques. Ils pensent à une course d'une semaine. Je les soutiendrais, mais je leur ai dit : « Pourquoi les dix derniers jours de course ne seraient pas consacrés à la fois aux hommes et aux femmes ? ». Je sais qu'ASO réfléchit également à une version féminine de Paris-Roubaix, qui pourrait être lancée en 2020 », révèle Lappartient, qui a fait du soutien au cyclisme féminin un axe fort de son mandat. A partir de 2020, un salaire minimum sera instauré pour les femmes, équivalent au salaire d'un homme évoluant en Pro Continental (la D2 du cyclisme), soit environ 30 000€ par an.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.