Lappartient s'explique sur le cas Froome

Lappartient s'explique sur le cas Froome©Media365

Antoine Poussin, publié le mardi 20 mars 2018 à 17h12

David Lappartient est plutôt pessimiste concernant l'affaire Froome. Selon le président de l'Union cycliste internationale (UCI), une affaire comme celle-ci ne pourra pas être réglée avant le Giro, qui débute le 4 mai prochain.

C'est en tout cas ce qu'il a déclaré à la Gazzetta dello Sport : « J'espère que ce sera aussi vite que possible. J'ai dit que j'espérais que ce soit avant le Giro, mais je ne suis pas sûr que ce soit le cas. On pousse pour que ce soit rapide et ce serait bien pour le coureur lui-même, l'équipe, les organisateurs de la course et l'UCI. Mais c'est un cas très technique et c'est pour ça que ça prend du temps. (...) Les deux camps ont de puissants avocats et l'affaire est bien plus compliquée qu'habituellement. » Lappartient souhaite avant tout garantir l'image du cyclisme, même s'il est conscient de l'attente que suscite cette enquête : « Je peux comprendre que les fans veulent une décision, mais nous avons des procédures précises à l'UCI et nous devons les respecter pour la crédibilité de notre sport », a-t-il fini par conclure.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU