La Fédération Britannique de cyclisme vertement critiquée

La Fédération Britannique de cyclisme vertement critiquée©Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, publié le samedi 13 janvier 2018 à 09h05

Alors qu'aucune charge n'a été retenue contre Bradley Wiggins et l'équipe Sky concernant le mystérieux paquet reçu par le coureur britannique sur le Critérium du Dauphiné en 2011, l'Agence Britannique Antidopage a critiqué l'attitude de la Fédération Britannique de cyclisme.

En pleine « affaire Froome », suite au « contrôle anormal » sur la Vuelta du coureur britannique, le cyclisme outre-Manche continue d'être secoué de toutes parts. Alors que, très récemment, l'Agence Britannique Antidopage (UKAD) a décidé de ne pas retenir la moindre charge à l'encontre de Bradley Wiggins et de l'équipe Sky suite à la réception par le coureur d'un paquet au contenu inconnu sur le Critérium du Dauphiné 2011, cette dernière n'a pas été tendre avec la Fédération Britannique de cyclisme (British Cycling) dans une lettre signée par sa président Nicole Sapstead. « Malgré sa connaissance des allégations liées au paquet de 2011, British Cycling a été lente au moment d'informer UKAD à ce sujet, tonne la patronne de la lutte antidopage au Royaume-Uni. L'incapacité de prévenir UKAD au moment où des personnes au sein même de British Cycling ont été informées de ces suspicions ou allégations signifie que toute cette histoire avait déjà atteint un certain nombre de personnes avant même que UKAD ne soit elle-même infirmée et, donc, capable d'agir. Ceci n'a fait que nuire à nos efforts. » Des attaques qui ne vont pas aider le cyclisme britannique à se sortir de la tempête qu'il traverse actuellement.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.