L'UCI se penche sur le problème de la sécurité

L'UCI se penche sur le problème de la sécurité©Media365

Aurélie SACCHELLI, publié le mardi 25 août 2020 à 19h58

Alors que de lourdes chutes ont émaillé la reprise de la saison cycliste, l'Union cycliste internationale va renforcer les contrôles et va revoir les conditions de sécurité pour les coureurs.



Fabio Jakobsen poussé dans les barrières au Tour de Pologne, Remco Evenepoel qui passe au-dessus du parapet au Tour de Lombardie, une voiture qui renverse Maximilian Schachmann dans ce même Tour de Lombardie, des routes pleines de trous sur le Tour de Wallonie, des descentes très dangereuses sur le Critérium du Dauphiné... Depuis la reprise de la saison cycliste post-coronavirus, les chutes, se sont multipliées dans le peloton, pour des raisons multiples, et l'UCI a décidé de prendre les choses en mains, comme elle l'a annoncé dans un communiqué publié ce mardi.

« L'UCI est extrêmement préoccupée sur le plan de la sécurité par la multiplication des chutes sérieuses intervenues depuis cette reprise. Même si les risques sont inhérents à notre sport, l'UCI ne peut pas tolérer que les accidents de ces dernières semaines soient bien souvent le résultat du non-respect des règles de sécurité qui s'appliquent à l'ensemble des acteurs du cyclisme sur route professionnel. Trop de chutes graves sont intervenues récemment et l'UCI entend le mécontentement des coureurs dont le CPA (Cyclistes Professionnels Associés, ndlr) s'est fait régulièrement le porte-parole. (...) Notre Fédération poursuit ses investigations et il n'est pas à exclure que des procédures disciplinaires soient mises en œuvre. Nous constatons que certaines dispositions élémentaires de sécurité ne sont pas respectées même si des mesures supplémentaires avaient été introduites à la demande des coureurs lors du Comité Directeur UCI de janvier 2020, et d'un commun accord avec l'ensemble des parties - coureurs (CPA), organisateurs (AIOCC) et équipes (AIGCP) - dans le but d'améliorer la sureté des coureurs sur les courses. Aussi, jusqu'à la fin de saison, l'UCI va renforcer encore ses contrôles avant et pendant les épreuves, avec notamment ses Conseillers Techniques, afin de garantir au maximum la plus grande sécurité des athlètes. à la lumière des accidents récents, l'UCI a décidé de lancer une refonte en profondeur des conditions de sécurité en liaison avec les coureurs, les équipes et les organisateurs. Ce travail, qui est déjà engagé avec des contacts permanents avec les familles du cyclisme, visera à dresser un bilan objectif et partagé de la situation actuelle, marquée par la répétition de chutes mettant en danger l'intégrité des coureurs, et introduire des améliorations qui - pour certaines d'entre-elles - pourront s'appuyer sur les nouvelles technologies. Un renforcement du régime de sanctions pourra également être envisagé en cas de non-respect du règlement. L'UCI tient d'ores et déjà à remercier les coureurs, les managers d'équipes, les organisateurs et tous ceux qui ont proposés spontanément de collaborer afin de garantir une sécurité maximale dans notre sport », écrit l'instance présidée par David Lappartient. Le Tour de France, la plus grande course cycliste du monde, débute ce samedi. L'occasion pour l'UCI de mettre en place ses nouveaux contrôles. En espérant qu'aucune terrible chute ne vienne émailler la Grande Boucle...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.