L'équipe Direct Energie se porte candidate pour une place en World Tour

L'équipe Direct Energie se porte candidate pour une place en World Tour©Media365

Sylvian Baudry, publié le mercredi 01 août 2018 à 17h57

L'équipe Direct-Energie a annoncé ce mercredi avoir déposé un dossier de candidature pour évoluer en World Tour la saison prochaine.

Direct Energie va tout faire pour avoir sa place en World Tour. Redescendue à l'échelon inférieur depuis sa pige au plus haut niveau mondial en 2014, à l'époque où elle s'appelait encore Europcar, l'équipe de Jean-René Bernaudeau a déposé un dossier de candidature pour un retour en World Tour la saison prochaine. Elle retrouverait ainsi AG2R-La Mondiale et Groupama-FDJ, les autres équipes françaises de l'élite. « Après bientôt trois saisons aux côtés de Jean-René et du Team Direct Energie, dont nous partageons les valeurs, l'heure est effectivement venue de nous projeter dans une nouvelle ambition, a déclaré Xavier Caïtucoli, président-directeur général de l'entreprise Direct Energie. Demain, l'équipe Direct Energie a vocation à jouer les premiers rôles dans le peloton international : le World Tour est l'environnement naturel pour satisfaire cette ambition. »

Bernaudeau : « Multiplier les occasions de briller »


La licence World Tour oblige souvent à de plus gros efforts financiers de la part de l'équipe, avec une exposition médiatique et sportive incomparable. Certes, le plateau est plus relevé. Mais cela n'effraie pas Jean-René Bernaudeau, qui s'appuie sur la Grande Boucle qui vient de se terminer, pour illustrer sa pensée : « Nous sortons d'un Tour de France dans lequel notre équipe de baroudeurs fut parmi les plus visibles. Même si nous n'avons pas remporté de victoire d'étape (contrairement à 2017 et la victoire de Lilian Calmejane), Direct Energie a animé le Tour et s'est distinguée par son audace et sa combativité : c'est cela que demande le public et c'est comme cela qu'on va chercher les plus beaux succès », a détaillé le Vendéen de 62 ans.

Aucun succès World Tour en 2014


Ce dernier a rappelé les 63 victoires engrangées en deux ans et demi par sa formation, mais surtout les deux « de prestige » décrochés sur une épreuve World Tour (sur 14 au total). Au cours du dernier Paris-Nice, un quart des étapes disputées étaient revenues à des coureurs de l'équipe vendéenne. Jonathan Hivert a levé les bras à Châtel-Guyon lors de la 3eme étape et Jérôme Cousin l'a emporté à Sisteron au terme de la 5eme. « Nous voulons multiplier les occasions de briller ! », conclut Jean-René Bernaudeau. Espérons pour le directeur du Team Direct Energie que les siens fassent mieux qu'en 2014. Ils étaient restés bredouilles dans les épreuves du plus haut niveau mondial...

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU