Jumbo-Visma : Pas de retour dans le peloton avant plusieurs mois pour Groenewegen

Jumbo-Visma : Pas de retour dans le peloton avant plusieurs mois pour Groenewegen©Media365

Mathieu WARNIER, publié le vendredi 07 août 2020 à 19h50

Lors d'un entretien accordé à la chaîne néerlandaise NOS, un Dylan Groenewegen visiblement affecté est revenu sur l'accrochage avec Fabio Jakobsen sur le Tour de Pologne et assure que son retour n'est pas pour tout de suite.

Dylan Groenewegen compte mettre sa carrière entre parenthèses. Le coureur de la formation Jumbo-Visma, qui a provoqué la très violente chute de Fabio Jakobsen lors de la première étape du Tour de Pologne, est longuement revenu sur cette fin de course houleuse et qui a horrifié le monde du cyclisme dans un entretien accordé à la chaîne de télévision néerlandaise NOS. Comme il l'avait déjà fait précédemment via les réseaux sociaux, il admet son entière responsabilité concernant l'accrochage. « Je regrette ce qu'il s'est passé. Soyons clairs, je n'ai jamais eu l'intention de mettre en danger d'autres coureurs. Mais c'était clairement de ma faute, a ainsi déclaré Dylan Groenewegen. J'ai dévié de ma ligne et ce n'est pas autorisé. »


Groenewegen : « Je ne toucherai pas le vélo pour le moment »

Dans la suite de cet entretien, le sprinteur néerlandais est revenu sur les circonstances l'incident, dont il est ressorti avec une fracture à une clavicule. « C'est allé si vite... Les barrières ont survolé la route et je suis tombé. J'ai tout de suite vu que ce n'était pas très bon, ajoute le coureur de la formation Jumbo-Visma qui espère voir Fabio Jakobsen récupérer de ses blessures. J'ai vu immédiatement ses coéquipiers se tenir autour de lui. Je ne peux qu'espérer le meilleur pour lui et j'espère qu'il se rétablira très vite. » Alors qu'il a été suspendu par son équipe, Dylan Groenewegen a vu l'UCI lancer une procédure disciplinaire à son encontre. Mais, avant même de connaître sa sanction, le Néerlandais assure ne pas vouloir reprendre la compétition dans l'immédiat. « Je ne toucherai pas le vélo pour le moment. Penser au sprint est très loin, assure ce dernier. Je ne penserai même pas au cyclisme dans les mois à venir et nous verrons comment cela se déroulera par la suite. » Pour revoir sur un vélo le vainqueur de quatre étapes sur le Tour de France, il faudra s'armer de patience.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.