Israel Start-Up Nation : Froome n'est pas inquiet

Israel Start-Up Nation : Froome n'est pas inquiet©Media365

Aurélien CANOT, publié le jeudi 25 mars 2021 à 13h24

Encore très loin de son meilleur niveau sur les premiers jours du Tour de Catalogne, Christopher Froome n'est pas inquiet pour autant, pas plus qu'il ne s'impatiente. Le Britannique croise juste les doigts pour pouvoir aborder le Tour de France l'été prochain en pleine possession de ses moyens. En attendant, il demande de l'indulgence.



Distancé dès la première étape du Tour de Catalogne, pas beaucoup plus brillant lors de la 2eme, un contre-la-montre individuel autour de Banyoles, Christopher Froome semble parti pour traverser de nouveau l'épreuve en fantôme. A l'issue d'une 3eme étape, mercredi, que le nouveau leader de l'équipe Israel Start-Up Nation a terminée loin des meilleurs, « le Kenyan blanc » ne se voulait pourtant pas plus alarmiste qu'il ne l'était il y a plusieurs semaines en arrière, alors qu'il n'était déjà que l'ombre de lui-même. Le quadruple vainqueur du Tour de France a parfaitement conscience, bien sûr, d'être encore très loin de son meilleur niveau. Mais quand beaucoup sont persuadés qu'il ne le retrouvera jamais, l'ancien chef de file de l'équipe Sky demande juste de la patience. « Chaque fois que je fais un bloc d'entraînement en altitude, chaque fois que je dispute une course, je dois juste continuer à suivre le processus et espérer arriver à la destination finale. C'est un long processus, mais je garde le moral. Avec l'équipe, nous examinons de nombreux paramètres. Je me fixe des objectifs sur cinq minutes, dix minutes ou vingt minutes, et je tente de me rapprocher de plus en plus de ces objectifs », rappelle le Britannique.

Froome : « J'aimerais être prêt pour le Tour de France »

« Froomey » espérait avoir les réponses à ses questions dès ce Tour de Catalogne (« Je veux utiliser cette course pour me préparer et progresser »), mais qui a très vite compris qu'elles n'interviendraient pas encore tout de suite, et qu'il devrait continuer de prendre son mal en patience. Combien de temps ? C'est là la grande interrogation pour un Froome qui, à 35 ans, tarde à faire de nouveau parler de lui (depuis qu'il a repris la compétition, il n'a pas fait mieux que 22eme, sur la 4eme étape du Tour UAE). Il espère qu'il en aura la possibilité l'été prochain, mais, là encore, sans aucune garantie. « C'est impossible à dire quand je serai de retour au top. Naturellement, j'aimerais être prêt pour le Tour de France, mais je dois juste suivre le processus. » Pas sûr que Froome rivalise de nouveau avec les meilleurs un jour pour autant. Ce début de saison très poussif en est la preuve.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.