Israël - Premier Tech : Clarke en approche

Israël - Premier Tech : Clarke en approche©panoramic, Media365
A lire aussi

Aurélie SACCHELLI, Media365, publié le samedi 08 janvier 2022 à 18h17

Actuellement sans contrat, l'Australien Simon Clarke (35 ans), ancien double vainqueur d'étape sur la Vuelta, devrait s'engager avec l'équipe Israël - Premier Tech.

Ce jeudi, l'équipe Israël - Start Up Nation a dévoilé son nouveau nom (Israël - Premier Tech), son nouveau maillot et son effectif pour la saison 2022. Mais l'effectif n'est peut-être pas bouclé complètement. En effet, Simon Clarke pourrait être la dernière recrue de l'équipe où l'on retrouve déjà Chris Froome, Michael Woods ou encore Jakob Fuglsang. Le coureur australien de 35 ans est actuellement libre suite à la dissolution de l'équipe sud-africaine Qhubeka Assos. Israël - Premier Tech a augmenté son budget suite à l'arrivée de l'entreprise canadienne spécialisée dans le traitement des eaux, et a réussi un joli mercato d'hiver avec les arrivées de Jakob Fuglsang, Giacomo Nizzolo et Hugo Houle. Elle nourrit de grandes ambitions et espère désormais gagner plus de courses World Tour, après en avoir remporté seulement trois en 2021.

Clarke deuxième de l'Amstel Gold Race derrière van der Poel

S'il rejoint la formation israélienne, Simon Clarke découvrira ainsi la septième équipe professionnelle de sa carrière, après Amica Chips-Knauf (2009), ISD-Neri (2010), Astana (2011), GreenEdge (2012-2015), Cannondale (2016-2020) et donc Qhubeka Assos (2021). L'Australien compte six victoires en carrière. Il avait débuté par un succès sur la Vuelta en 2012, puis avait gagné une étape et le classement général du Herald Sun Tour en 2014, le GP Industria et Artigianato en 2016, une étape de la Vuelta en 2018 et la Drome Classic en 2020. Il a également remporté le classement de la montagne de la Vuelta 2012 et fini deuxième de l'Amstel Gold Race 2019, battu au sprint par Mathieu van der Poel. Simon Clarke a disputé 15 Grands Tours durant sa carrière et a terminé au mieux 46eme de la Vuelta 2018.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.