Ineos : Une dernière opération pour Froome

Ineos : Une dernière opération pour Froome©Panoramic, Media365

Aurélie SACCHELLI, publié le vendredi 08 novembre 2019 à 12h37

Chris Froome a été opéré une dernière fois à St-Etienne, pour se faire enlever des plaques au niveau de la hanche et du coude, qui lui avaient été posées après sa terrible chute du mois de juin.

Cette fois-ci, il espère bien que c'est la dernière fois qu'il passe par le CHU de St-Etienne ! Opéré dans cet hôpital le 12 juin dernier, après une très lourde chute subie lors de la reconnaissance du contre-la-montre du Critérium du Dauphiné, qui se déroulait autour de Roanne, le coureur britannique de 34 ans y est revenu ce vendredi, afin de se faire enlever les plaques qui lui avaient été posées au niveau de la hanche et du coude. « Moins de matériel dans ma hanche et mon coude ! Je me sens groggy mais tout s'est parfaitement bien passé », a twitté le coureur Ineos, accompagnant son texte des hashtags #enroutepourTDF2020 et #enroutepourTokyo2020. Le Tour de France et les Jeux Olympiques de Tokyo se dérouleront sur des parcours très pendus qui ne devraient pas lui déplaire, mais reste à savoir dans quelle forme sera Chris Froome l'été prochain.


Froome a six mois pour revenir au top

Il est en effet passé tout près du drame lors de sa chute du 12 juin, où il a violemment heurté un mur en étant déporté à cause du vent alors qu'il se mouchait : fracture ouverte du fémur, fracture du coude, de la hanche, d'une vertèbre, du sternum, plusieurs côtes cassées, hémorragie lui faisant perdre deux litres de sang, et perte de connaissance durant cinq minutes ! Après avoir passé trois semaines à l'hôpital, il avait pu, dès le mois de juillet, reprendre le vélo sur home-trainer, en utilisant seulement sa jambe gauche valide, puis avait repris l'entraînement sur un vélodrome le mois suivant, dans la région de Nice. Une reprise qui avait ensuite été écourtée suite à un accident domestique le 7 septembre, qui l'avait vu se couper au niveau du pouce avec un couteau de cuisine. Finalement, c'est lors du Critérium de Saitama au Japon fin octobre qu'il avait remis un dossard, pour un contre-la-montre par équipes. Il n'avait en revanche pas participé à la course en ligne, car il ne se sentait pas prêt à évoluer au sein d'un peloton. Il lui reste encore un peu plus de six mois pour évacuer ses peurs et revenir au plus haut niveau.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.