Ineos : Le nouveau patron met les choses au clair concernant le dopage

Ineos : Le nouveau patron met les choses au clair concernant le dopage©Twitter @TeamINEOS, Media365

Mathieu WARNIER, publié le jeudi 02 mai 2019 à 19h06

Désormais propriétaire de l'ex-équipe Sky via sa société de pétrochimie Ineos, Jim Ratcliffe a envoyé un message très clair à ses coureurs et au monde du cyclisme concernant le recours du dopage.

L'équipe Sky a souvent été associée à un dopage présumé. Après l'affaire du paquet suspect de Bradley Wiggins en 2011, le cas du contrôle anormal au salbutamol de Chris Froome en 2017 a mis un peu plus d'ombre sur la formation britannique. Mais, au moment de prendre le contrôle de l'équipe menée par Dave Brailsford, Jim Ratcliffe a tenu à mettre les choses au clair. Tant qu'il sera le bailleur de fonds de l'équipe via sa société Ineos, le dopage ne sera pas une option. « Nous avons fait notre devoir de dilligence. Je n'ai absolument aucun intérêt à tricher ou à utiliser des produits dopants, tonne la plus grande fortune de Grande-Bretagne dans un entretien accordé à la BBC. Le jour où cela devait faire irruption dans notre monde, nous quitterons alors le monde du cyclisme. »

Ratcliffe : « Quel est l'intérêt de gagner si vous trichez ? »

Pour Jim Ratcliffe, le message se veut clair, il ne considère pas le dopage comme nécessaire pour obtenir des résultats dans le cyclisme. « Quel est l'intérêt de gagner si vous trichez ? Il n'y a clairement aucun intérêt à agir de la sorte, assure le magnat de la pétrochimie. De plus, je suis convaincu que si vous avez les meilleurs athlètes au monde et les meilleurs programme d'entraînement, il n'y a aucun intérêt à utiliser de tels méthodes. » De plus, le patron d'Ineos l'assure, il a vu le cyclisme évoluer dans un sens ouvrant la porte à son investissement. « Le cyclisme a pris un tournant, c'est la seule raison de notre présence, tonne Jim Ratcliffe. Nous avons fait tous nos devoirs et nous avons en place les procédures et les personnes avec lesquelles nous nous sentons confortables. » Si Jim Ratcliffe tient à l'avenir sa parole, les coureurs de la formation Ineos devront se tenir à carreau concernant le dopage.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.