Ineos Grenadiers : Viviani (Cofidis) signe jusqu'en 2024

Ineos Grenadiers : Viviani (Cofidis) signe jusqu'en 2024©Media365
A lire aussi

Marie Mahé, Media365, publié le lundi 01 novembre 2021 à 20h20

Ce lundi, via son compte Twitter officiel, l'équipe cycliste britannique Ineos Grenadiers a annoncé le retour de l'Italien Elia Viviani (Cofidis), qui s'engage jusqu'en 2024.

Il ne débarque clairement pas en terrain inconnu. Ce lundi, via un communiqué publié sur son compte Twitter officiel, l'équipe cycliste britannique Ineos Grenadiers a annoncé le retour, en provenance de la formation française Cofidis, du sprinteur italien Elia Viviani, aujourd'hui âgé de 32 ans et qui a notamment glané la médaille d'or, sur la course de l'omnium, lors des Jeux d'été 2016 de Rio de Janeiro au Brésil. Ce dernier, vainqueur d'étapes sur les trois grands tours, avait donc ainsi déjà évolué au sein de cette même équipe, et plus précisément entre les années 2015 et 2017. A cette époque, Ineos Grenadiers était alors encore connu sous l'appellation Sky, mais déjà dirigé par le même Dave Brailsford.


« J'avais dans la tête qu'un jour je reviendrai »

Le natif d'Isola della Scala, champion du monde de l'élimination, pas plus tard que la semaine dernière, à l'occasion des championnats du monde de cyclisme sur piste qui se sont déroulés du côté de Roubaix dans le Nord, s'est engagé pour les trois prochaines saisons, soit jusqu'à l'année 2024. Dans le communiqué annonçant la nouvelle de son grand retour, Elia Viviani ne pouvait évidemment que s'en réjouir : « Dès le moment où j'ai quitté l'équipe, j'avais dans la tête qu'un jour je reviendrai. Je n'ai jamais perdu contact avec l'équipe - avec Dave (Brailsford), Rod (Ellingworth), et avec les coureurs et entraîneurs italiens. L'année prochaine, l'objectif est de gagner autant de courses que possible car c'est le travail d'un sprinteur. Mais je peux aussi transmettre mon expérience. J'ai le privilège d'être dans une équipe qui me soutiendra. Je regarde comment Filippo (Ganna) a pu performer sur la route pour l'équipe cette année et sur la piste à Tokyo. J'ai eu deux années difficiles et les Jeux Olympiques m'ont rendu ce qui m'avait manqué : les jambes, la confiance, la conviction et la confiance en moi. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.