Ineos Grenadiers : La route, Ferrand-Prévot ne dit pas non

Ineos Grenadiers : La route, Ferrand-Prévot ne dit pas non©Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, Media365, publié le mardi 18 octobre 2022 à 16h00

Concentrée sur son objectif de titre olympique en VTT pour Paris 2024, Pauline Ferrand-Prévot a toutefois glissé face à la presse qu'un retour sur la route pourrait être envisageable après les Jeux Olympiques.



Pauline Ferrand-Prévot a décidé de se donner les moyens de ses ambitions. Déjà deux fois championne d'Europe et quatre fois championne du monde de VTT, la Tricolore a lié son avenir à l'équipe Ineos Grenadiers pour les deux prochaines saisons. La Rémoise devient ainsi la première cycliste à rejoindre la formation britannique avec une ambition claire au cœur de ce partenariat. « Mon objectif principal sera d'essayer d'être champion olympique à Paris en 2024, c'est le seul titre qui me manque donc je le veux vraiment celui-là, a-t-elle confié à l'occasion d'une conférence de presse. Les deux prochaines années seront principalement axées sur le VTT pour tenter d'être championne olympique à domicile. » Après une 26eme place à Londres, un abandon à Rio puis une 10eme place à Tokyo, « PFP » ne veut rien laisser au hasard afin de se parer d'or sur la Colline d'Elancourt.

Ferrand-Prévot : « Pourquoi pas revenir à la course sur route... »

Avec cet objectif olympique en tête, la Tricolore écarte un retour au cyclisme sur route, discipline dont elle a été championne du monde en 2014 mais également deux fois championne de France en 2014 et 2015. Néanmoins, la perspective de retrouver le peloton professionnel alors que le cyclisme féminin est en pleine croissance n'est pas pour lui déplaire... mais cela devra attendre la conclusion de Paris 2024. « Pourquoi pas revenir à la course sur route, mais pas pour l'instant, c'est sûr, a confié face à la presse la récente championne du monde de marathon et de gravel. Quand je regarde le Tour de France, et ces grandes courses, bien sûr, je veux en faire partie, mais peut-être plus tard. Maintenant je veux juste me concentrer sur mon rêve, et avec ces Jeux Olympiques à domicile, je pense que c'est une bonne chance. » Après avoir brillé dans trois disciplines avant de privilégier le VTT, Pauline Ferrand-Prévot pourrait renouer avec la polyvalence qui a marqué le début de sa carrière.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.