Ineos : Froome ne sera pas reconduit

Ineos : Froome ne sera pas reconduit©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, publié le jeudi 09 juillet 2020 à 11h39

Dans un communiqué, l'équipe Ineos a confirmé jeudi que Christopher Froome (35 ans) ne renouvellerait pas son contrat avec la formation britannique.



Christopher Froome quittera l'équipe Ineos à la fin de la saison. C'était fortement pressenti, c'est maintenant officiel. Après dix années passées sous les couleurs de la célèbre formation britannique, le quadruple vainqueur du Tour de France (2013, 2015, 2016 et 2017) va tourner la page et écrire un nouveau chapitre de sa carrière, lui qui vient de fêter ses 35 ans. Dans un communiqué, la Team Ineos a confirmé jeudi que l'ancien leader de l'équipe ne prolongerait pas son bail, qui arrivera à échéance en fin d'année. L'exercice terminé, il fera donc ses valises. « Le contrat actuel de Chris prend fin en décembre et nous avons pris la décision de ne pas le renouveler. Nous faisons cette annonce plus tôt que ce ne serait généralement le cas pour mettre fin aux spéculations récentes et permettre à l'équipe de se concentrer sur la saison à venir », annonce Dave Brailsford sur le site officiel de la formation britannique. Passé de patron à co-leader (avec Geraint Thomas, vainqueur du Tour en 2018), pour ne pas dire désormais lieutenant, d'Egan Bernal, titré, lui, l'année dernière sur la Grande Boucle, Froome souhaite retrouver une formation dans laquelle les clés lui seront confiés à lui seul. C'est d'ailleurs dans ce sens qu'il avait multiplié, en vain, les appels du pied ces dernières semaines pour tenter d'attirer un éventuel nouvel employeur en dépit de sa grave chute survenue en 2019 sur le Critérium du Dauphiné et qui l'avait privé du dernier Tour de France, remporté par son jeune coéquipier colombien. Ineos, de son côté, ne pouvait plus lui proposer ce statut d'unique leader.

« La bonne décision » pour Froome et pour Ineos



Il semblait donc inévitable pour le « Kényan blanc » et ses couleurs historiques de voir leurs chemins se séparer après dix ans de vie commune. Brailsford, le premier, s'y était préparé, sans donner réellement le sentiment d'ailleurs d'avoir envie de continuer de collaborer plus longtemps avec celui qui avait terminé... 71eme du Tour UAE en février dernier pour son grand retour en compétition, huit mois après sa fracture du bassin. « Compte tenu de ses réalisations dans le sport, Chris est naturellement désireux d'avoir un leadership d'équipe unique dans le prochain chapitre de sa carrière - ce qui n'est pas quelque chose que nous pouvons lui garantir à ce stade. Un éloignement de l'équipe Ineos peut lui donner cette certitude. En même temps, cela donnera également aux autres membres de notre équipe les opportunités de leadership qu'ils ont eux aussi gagnées et qu'ils recherchent à juste titre. » Presque déjà passé à autre chose, Brailsford se félicite d'ailleurs sans faire référence à Froome du « talent que nous avons actuellement au sein de l'équipe », estimant que le départ de « Froomey » constitue « la bonne décision » et pour l'équipe et pour le champion britannique lui-même. A charge maintenant pour le double vainqueur du Tour d'Espagne (il compte également un titre sur le Giro) de tirer son épingle du jeu en solitaire dans une équipe qui ne lui est plus vouée pour aller éventuellement chercher un cinquième sacre sur le Tour en septembre et s'offrir une sortie en apothéose. « Mon objectif est de remporter un cinquième Tour de France avec Ineos », assure le natif de Nairobi, appelé à prendre un nouveau virage. Un virage qui paraissait inéluctable.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.