Ineos : Carapaz se défend d'être " déloyal "

Ineos : Carapaz se défend d'être " déloyal "©Panoramic, Media365

Aurélie SACCHELLI, publié le vendredi 24 avril 2020 à 12h39

Accusé par le directeur sportif de Movistar d'être « déloyal », le vainqueur du dernier Giro Richard Carapaz, désormais membre de l'équipe d'Ineos, s'est défendu.

Un documentaire Netflix disponible depuis quelques semaines fait vivre les coulisses de la saison 2019 de l'équipe Movistar. Une équipe qui espérait tout gagner avec ses cadors Nairo Quintana, Mikel Landa et Alejandro Valverde, et qui n'a finalement remporté « que » le Giro, avec un quatrième coureur qui n'était pas censé être un leader pour le classement général : Richard Carapaz. Alors que Landa était le leader désigné de l'équipe espagnole pour le Tour d'Italie, il a terminé quatrième, et c'est le coureur équatorien qui lui a volé la vedette, en terminant avec le maillot rose à Vérone, où se déroulait l'arrivée finale. Absent du Tour de France, Carapaz devait ensuite disputer la Vuelta, mais a déclaré forfait en raison d'une chute lors d'un critérium aux Pays-Bas, un critérium où il n'avait pas reçu l'autorisation de Movistar d'y participer.

Lastras : "Sans doute qu'Ineos lui proposait plus d'argent..." 

Le 2 septembre, en pleine Vuelta (que Valverde terminera 2eme et Quintana 4eme), on apprenait que Carapaz signait chez Ineos pour les trois prochaines saisons. Un départ de Movistar qui s'est visiblement mal passé, comme l'expliquait le directeur sportif Pablo Lastras dans le documentaire Netflix : « Je m'en fous du futur de Carapaz. Il n'a pas été loyal et je ne veux pas d'un coureur qui n'est pas loyal avec l'équipe. Sans doute qu'Ineos lui proposait plus d'argent que nous, mais il s'est précipité, car nous avions de l'argent pour 2020 dans l'équipe. » Movistar économise en effet cette saison le salaire de Nairo Quintana et Mikel Landa, partis respectivement chez Arkea-Samsic et Bahrain-McLaren (Enric Mas est en revanche arrivé en provenance de Deceuninck-Quick Step). Interrogé par ESPN Bike, Richard Carapaz est revenu sur les propos de Lastras : « Je n'ai pas été déloyal. Je donné à l'équipe plus que ce qu'elle me demandait. En tant que coureur, j'ai tout donné, et si l'équipe n'apprécie pas cela, les gens peuvent tirer leurs propres conclusions. » Depuis son arrivée chez Ineos, où il doit trouver sa place entre Egan Bernal, Geraint Thomas et Chris Froome, Richard Carapaz (qui fêtera ses 27 ans fin mai) n'a disputé qu'une seule course, le Tour de Colombie, dont il a pris la 30eme place.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.