Guillaume Martin prolonge jusqu'en 2020 chez Wanty-Groupe Gobert

Guillaume Martin prolonge jusqu'en 2020 chez Wanty-Groupe Gobert©Media365
A lire aussi

Sylvian Baudry, publié le lundi 30 juillet 2018 à 13h37

Guillaume Martin a prolongé ce dimanche son contrat avec l'équipe belge Wanty-Groupe Gobert jusqu'en 2020.

« Ce ne fut pas un choix simple, c'est d'ailleurs pour ça que j'ai réfléchi si longtemps », a avoué Guillaume Martin dans le communiqué publié dimanche par son équipe Wanty-Groupe Gobert. La décision du Français a finalement été de poursuivre « cette belle aventure » (dixit le grimpeur de 26 ans), pour les deux prochaines saisons, lui qui est arrivé dans la formation belge en 2015 : « Je n'oublie pas que Jean-François Bourlart (le manager de l'équipe) est le premier à m'avoir fait confiance. Nous avons construit quelque chose en trois ans : ce ne fut pas toujours parfait, nous avons commis des erreurs, mais on essaie de progresser et je suis acteur de ce projet, ce que j'apprécie », a expliqué le coéquipier de Yoann Offredo.

Martin : « Peu d'équipes peuvent m'accorder ce statut »


Quatrième meilleur Français et 21eme au classement général du dernier Tour de France (à 44'18'' de Geraint Thomas), le Normand aura fait douter Pierre Latour dans sa quête du maillot blanc de meilleur jeune. Cette deuxième invitation d'affilée sur la Grande boucle a motivé le choix du titulaire d'un master de philosophie : « J'espère que nous serons à nouveau invités, en particulier avec un départ en Belgique. Peu d'équipes peuvent m'accorder le statut que je reçois chez Wanty-Groupe Gobert. Je ne m'en suis jamais caché : je suis ambitieux, j'ai envie que l'équipe le soit aussi et Jean-François Bourlart fait preuve d'ambitions, a déclaré le vainqueur du dernier Circuit de la Sarthe. Je suis content de ces responsabilités, que j'assume. »

Bourlart : « Un véritable leader »


La présence d'un leader français est aussi un atout pour la formation de Jean-François Bourlart, dans l'optique de l'obtention d'une troisième wild-card : « C'est un véritable leader sur les courses par étapes, apprécié par le public et capable de gagner des étapes et de jouer un rôle au classement général sur les grands Tours, analyse le patron de Wanty-Groupe Gobert. Il nous permet de nous positionner en candidat sérieux pour un troisième Tour de France, de surcroît avec un départ à Bruxelles. » En terminant aux portes du Top 20 en ayant pourtant roulé une bonne partie de la course avec une côte cassée (sans le savoir), Guillaume Martin a apporté satisfaction. A 25 ans, il va désormais devoir confirmer, avec un peu plus de pression.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.