Groupama-FDJ : Pinot va se tester en Suisse avant le Tour de France

Groupama-FDJ : Pinot va se tester en Suisse avant le Tour de France©panoramic, Media365
A lire aussi

Guillaume MARION, Media365 : publié le dimanche 12 juin 2022 à 00h30

Alors que le Tour de Suisse débute ce dimanche à Küsnacht, Thibaut Pinot (Groupama-FDJ) aura à cœur de monter en puissance avant le départ du Tour de France dans quelques jours.



De quoi l'édition 2022 du Tour de France sera faite ? S'il est pour le moment bien trop tôt pour le dire, les Français seront une nouvelle fois à suivre de près, d'ici quelques jours. D'autant qu'un certain vent d'optimisme souffle en ce moment, notamment en ce qui concerne la possible participation de Julian Alaphilippe (Quick-Step Alpha Vinyl). De son côté, Thibaut Pinot semble petit à petit retrouver des sensations, après plusieurs années difficiles sur le plan physique. Ces récentes prestations en 2022, vainqueur d'une étape sur le Tour des Alpes ou encore sa 8eme place sur le Tirreno-Adriatico, vont dans ce sens. Présent à partir de ce dimanche sur le Tour de Suisse, le coureur de la formation Groupama-FDJ tentera de confirmer cela, alors que le Grande Boucle approche à grands pas (1-24 juillet). « Le Tour de Suisse est l'épreuve idéale pour parfaire la condition physique à l'approche du Tour de France. Thibaut s'est soumis à un gros bloc de travail de février à fin avril », a notamment expliqué Julien, le frère et l'entraîneur de Pinot.

Pinot à nouveau au niveau ?

« Il n'a pas opté pour un stage long en montagne, dont les effets ne sont pas probants sur son organisme. On a donc travaillé dix jours, avec de nombreux cols à plus de 2 000 m, en incluant la Mercan'Tour Classic quasiment comme journée d'entraînement. (...) La motivation, il l'a toujours eue, pour revenir à son meilleur niveau. La victoire a plutôt eu pour effet de lui redonner un surcroît de confiance en lui, a par la suite confié Julien Pinot, dans des propos recueillis par L'Equipe, toujours au sujet du Franc-Comtois de la formation Groupama-FDJ. On l'a senti dès mars à Tirreno-Adriatico. À part Tadej Pogacar, il tenait les autres et terminait des étapes sans sensation de souffrance. Pour la confiance, rien ne vaut le fait de faire mal à ses adversaires. » Désormais, le Français a donc rendez-vous avec les routes suisses, où d'importants dénivelés seront au rendez-vous d'ici l'arrivée à Vaduz (Liechtenstein), le 19 juin prochain. Un dernier gros test pour Pinot avant d'attaquer les choses sérieuses en prenant le départ du Tour de France, à Copenhague.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.