Groupama-FDJ : Pinot fait de nouveau du Tour de France son objectif

Groupama-FDJ : Pinot fait de nouveau du Tour de France son objectif©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, publié le mardi 16 octobre 2018 à 10h07

Sa victoire de samedi a donné des ailes à Pinot, et des ambitions aussi. Ces dernières années, Thibaut Pinot (28 ans) avait fait du Giro son objectif de la saison. Mais ça, c'était avant. Après deux ans à axer sa préparation dans l'unique but ou presque de faire un résultat sur les routes italiennes, le leader de la Groupama-FDJ a revu ses plans.

Et en 2019, ce n'est pas le Tour d'Italie qu'il aura en ligne de mire, comme c'était le cas depuis 2017, mais le Tour de France. Au lendemain de sa superbe victoire sur le Tour de Lombardie, le Franc-Comtois a en effet révélé qu'il avait décidé en accord avec son manager Marc Madiot qu'il allait changer son fusil d'épaule la saison prochaine, avec pour unique but de briller sur la Grande Boucle, lui qui avait terminé troisième du Tour en 2014 (et meilleur jeune) mais peine depuis à confirmer. Seizième l'année suivante, en 2015 (avec une victoire de prestige à l'Alpe d'Huez), il n'a d'ailleurs plus réussi à gagner les Champs-Elysées depuis cette date, avec deux abandons consécutifs. En juillet dernier, il n'avait même pas pris le départ, à Noirmoutier, suite à cette fameuse pneumopathie qui l'avait déjà obligé à mettre pied à terre dans le Giro, quelques semaines plus tôt alors qu'il semblait en passe de pouvoir accrocher le podium et battre ainsi sa meilleure performance en carrière dans l'épreuve (4eme en 2017).

Pinot : "Mon seul problème ? C'est de ne surtout pas tomber malade"


Cette fois, Pinot assure qu'il mettra tout en oeuvre pour non seulement être au départ du Tour (après avoir construit deux années de suite l'équipe autour d'Arnaud Démare, la Groupama-FDJ va de nouveau devoir travailler pour Pinot et uniquement pour lui), mais de surcroît en se présentant dans sa meilleure forme possible pour pouvoir aspirer à jouer le classement général. Marqué par sa terrible défaillance dans la montée du Col de Saint-Pantaléon lors de cette 20eme étape du dernier Giro qui avait vu ses ambitions de podium s'évaporer dans le ciel alpin (victime de déshydratation et de fièvre, le coureur français avait perdu près de quarante minutes sur ses concurrents avant d'être placé en observation à l'hôpital dans la soirée), le héros du week-end assure toutefois qu'il ne pourra rien espérer s'il connaît de nouveau des soucis de santé. Il prendra donc toutes les précautions dans ce sens. Et pour lui, la meilleure solution pour éviter une nouvelle déconvenue sera d'aborder la compétition avec un plus grand relâchement qu'à l'habitude. "Je vais l'aborder mieux et plus relâché que les éditions d'avant, avoue Pinot, interrogé par nos confrères de cyclismactu. Après, comme je le dis : mon seul problème c'est de ne surtout pas tomber malade. On le voit : dès que je ne suis pas malade, je suis ultra-performant". Une recette que le protégé de Marc Madiot compte bien mettre en application aussi à l'avenir sur les Mondiaux. Neuvième à Innsbruck cette année, Pinot souhaite en effet faire du maillot arc-en-ciel l'un de ses autres objectifs pour la suite, conscient néanmoins qu'il s'attaque à d'énormes morceaux. "Le Championnat du monde ou le Tour de France sont des rêves qui seront durs à réaliser. Mais je vais continuer à me battre pour ça. " Un sacré défi attend Thibaut Pinot.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.