Groupama-FDJ : Pinot " confiant pour la saison prochaine "

Groupama-FDJ : Pinot " confiant pour la saison prochaine "©Panoramic, Media365
A lire aussi

Aurélie SACCHELLI, Media365, publié le dimanche 11 septembre 2022 à 16h00

Alors qu'il s'apprête à terminer 17eme de la Vuelta, Thibaut Pinot se dit confiant pour la saison prochaine, car son corps a tenu cette année, contrairement aux précédentes.


Il était venu sur la Vuelta pour gagner une voire plusieurs étapes. Mais comme sur le Tour de France, Thibaut Pinot a échoué à lever les bras sur la ligne d'arrivée. Le leader de Groupama-FDJ s'est montré durant les différentes étapes de montagne, mais il a toujours manqué quelque chose pour rester avec les coureurs de tête. Sauf catastrophe ce dimanche dans les rues de Madrid, Pinot va terminer 17eme de la Vuelta, à 46'06 du vainqueur Remco Evenepoel. Il s'agira de son pire résultat sur une Vuelta, une course qu'il a terminée à la 7eme place en 2013 et à la 6eme place en 2018, lors des deux éditions où il a vu Madrid (abandon en 2014 et 2020), mais le classement général n'était de toute façon pas l'objectif au départ d'Utrecht.
A l'arrivée de l'avant-dernière étape samedi, le Franc-Comtois de 32 ans s'est dit plutôt confiant pour la suite. « Je ne finis pas trop mal, c'est la note encourageante. Je n'étais pas dans ma meilleure forme aujourd'hui, mais je suis quand même content de cette journée compte tenu de mon état de fatigue. Je suis presque à 85 jours de course cette année, donc je suis quand même content d'avoir fini deux Grands Tours de suite et de finir de manière solide cette Vuelta. C'est de bon augure pour l'an prochain », confie-t-il sur le site de son équipe. Même son de cloche du côté de son directeur sportif Philippe Mauduit : « Ce qui est plutôt rassurant, c'est de voir Thibaut terminer son deuxième Grand Tour après des années difficiles. Ça va vraiment le mettre sur un tremplin pour l'année prochaine ».

Pinot n'a pas autant couru depuis 2013

Il faut en effet remonter à 2013 pour voir Thibaut Pinot avec plus de jours de course au compteur (90 en fin de saison). Plombé par sa blessure au dos survenue lors de la première étape du Tour de France 2020 à Nice, il n'avait pu courir que 38 jours en compétition l'an passé. Cette année, son corps ne l'a pas lâché, et on l'a notamment vu décrocher ses deux premières victoires depuis juillet 2019, sur une étape du Tour des Alpes en avril puis sur une étape du Tour de Suisse en juin, et finir 15eme du Tour de France. Reste désormais à savoir s'il va pousser jusqu'au 8 octobre, date du Tour de Lombardie, le dernier Monument de la saison, où il avait triomphé en 2018.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.