Groupama-FDJ : Gaudu ambitieux pour sa reprise, Pinot beaucoup moins

Groupama-FDJ : Gaudu ambitieux pour sa reprise, Pinot beaucoup moins©Media365

Mathieu WARNIER, publié le mercredi 17 février 2021 à 18h30

Présents sur le Tour du Haut-Var avec l'équipe Groupama-FDJ, David Gaudu et Thibaut Pinot n'auront pas les mêmes objectifs, ni la même ambition.

C'est l'heure de la reprise pour les leaders de l'équipe Groupama-FDJ. Alors que des coureurs comme Julian Alaphilippe, Egan Bernal ou Vincenzo Nibali ont récemment retrouvé le peloton professionnel à l'occasion de l'Etoile de Bessèges ou du Tour de La Provence, Thibaut Pinot, David Gaudu et consorts ont attendu le Tour du Haut-Var, disputé sur trois jours le week-end prochain. Les leaders de la formation dirigée par Marc Madiot y retrouveront Geraint Thomas, Nairo Quintana, Jakob Fuglsang, Bauke Mollema ou Pierre Latour sur un parcours exigeant. Mais, pour Thibaut Pinot, l'heure n'est pas à l'ambition mais au travail collectif. « Je n'y vais pas pour jouer ma carte, je suis là pour aider le groupe. Ma préparation n'a pas été idéale avec cet hiver froid, j'ai besoin de rouler et engranger des kilomètres, a confié celui qui sera présent sur le Giro en 2021, laissant de côté le Tour de France, dans des propos partagés par le compte officiel Twitter de l'équipe française. J'espère pouvoir aider l'équipe sur ce tracé difficile. » Si Thibaut Pinot refuse de porter les galons de leader de l'équipe Groupama-FDJ, cette charge reviendra à David Gaudu, qui pourra également compter sur Valentin Madouas, Rudy Molard ou encore Sébastien Reichenbach.


Gaudu : « J'ai de bonnes sensations »

D'ores-et-déjà bombardé leader de son équipe sur la prochaine Grande Boucle, le Breton aborde avec confiance ce premier rendez-vous de la saison. « Cela fait plaisir de renouer avec la compétition, qui plus est sur le sol français, assure le vainqueur de deux étapes sur la dernière Vuelta. C'est une course difficile mais que j'aime beaucoup, d'autant qu'ils annoncent trois jours de soleil. J'ai bien travaillé cet hiver, j'ai de bonnes sensations après les stages. » S'il reconnait que « le plateau est relevé », le natif de Landivisiau assure avoir « un groupe solide, adapté au profil de l'épreuve ». « Nous ne manquons pas d'ambitions sur ce type de compétition, l'important étant de trouver tout de suite le rythme et de se donner les moyens d'aller chercher une étape », ajoute David Gaudu qui confie avoir coché la deuxième étape de l'épreuve, marquée par deux ascensions du Mur de Fayence dans le final. Présent sur le Tour du Haut-Var comme directeur sportif, Thierry Bricaud confirme que « c'est une reprise sans ambition sportive personnelle » pour Thibaut Pinot mais, concédant que cette course est « la rentrée pour tout le groupe », le dirigeant concède qu'il est « difficile donc de savoir où se situe notre groupe de grimpeurs en termes de performance ». Ces trois jours dans le Haut-Var permettra d'avoir quelques réponses.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.