Groupama-FDJ / Démare : " Tous très impatients de pouvoir recourir ensemble "

Groupama-FDJ / Démare : " Tous très impatients de pouvoir recourir ensemble "©Media365

Marie Mahé, publié le lundi 27 juillet 2020 à 14h40

Ce mardi 28 juillet marque le retour des compétitions de cyclisme, avec le Tour de Burgos. Une épreuve à laquelle prendra notamment part Arnaud Démare, sprinteur de la formation Groupama-FDJ, particulièrement motivé.

La saison 2020 de cyclisme s'apprête à officiellement reprendre ses droits. En effet, à compter de ce mardi 28 juillet débute le Tour de Burgos, jusqu'au 1er août prochain. Une épreuve à laquelle prendra part notamment la formation française Groupama-FDJ, emmenée ainsi par un certain Arnaud Démare. Le moins que l'on puisse dire, c'est que l'ancien champion de France paraît véritablement impatient à l'idée de pouvoir enfin renouer avec la compétition. Pour rappel, les différentes épreuves de cyclisme étaient interrompues depuis la mi-mars, en raison de la pandémie de coronavirus, qui continue d'ailleurs encore aujourd'hui de sévir à travers le monde. A l'occasion de cette course disputée dans la province de Burgos, le Picard aura certainement une belle carte à jouer sur la route, pour ce qui est des sprints, quand David Gaudu, son coéquipier, s'attellera au classement général. A cette occasion, les deux hommes seront accompagnés de Kilian Frankiny, Jacopo Guarnieri, Ignatas Konovalovas, Miles Scotson et Ramon Sinkeldam.

Démare : « J'ai le sentiment du devoir accompli »



Dans un communiqué publié par sa propre formation, Arnaud Démare a ainsi notamment déclaré : « J'arrive au départ de la Vuelta a Burgos avec de bonnes sensations. J'ai le sentiment du devoir accompli. Depuis UAE, je me suis bien entraîné, que ce soit à la maison ou en stage dernièrement avec l'équipe. Maintenant, seule la compétition nous apportera avec certitude le verdict final. C'est assez particulier de se retrouver avec cette incertitude fin juillet. Mais c'est aussi pour ça que j'ai hâte de remettre un dossard. [...] Nous sommes tous très impatients de pouvoir recourir ensemble et montrer ce dont nous sommes capables. » De son côté, David Gaudu a, quant à lui, confié : « J'espère bien que je pourrai me montrer sur la Vuelta a Burgos. On ne fait pas de stages pour rien ! Maintenant, on ne sait pas trop comment les jambes vont répondre. Je pense que personne ne peut aujourd'hui se dire : « J'ai les jambes pour gagner telle ou telle course. » »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.