Giro 2018 : Changement de braquet pour Chris Froome

Giro 2018 : Changement de braquet pour Chris Froome©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, publié le mardi 15 mai 2018 à 06h45

Venu en leader et en vainqueur potentiel, Chris Froome s'est montré plus mesuré dans ses ambitions après première dizaine de jours de course difficiles.

Quand il a officialisé sa présence sur les routes de la 101eme édition du Tour d'Italie, bien avant ses démêlés avec l'UCI suite à un contrôle anormal au salbutamol, Chris Froome a été immédiatement présenté comme un favori du Giro. Mais les dix premiers jours de course n'ont pas été tendres avec le Britannique qui, en plus des chutes, a cédé aux environs de deux minutes à des coureurs comme Simon Yates ou Tom Dumoulin. A l'occasion de la deuxième journée de repos, ce lundi, Chris Froome a dressé un bilan de cette première partie de Tour d'Italie et a tenu à préciser son état d'esprit au moment d'arriver à Jérusalem pour le départ le 4 mai dernier. « J'ai toujours prévu d'arriver sur le Giro avec l'idée de construire ma course avec comme objectif de participer au Tour d'Italie puis au Tour de France, assure le leader de la formation Sky dans un communiqué de cette dernière. Je ne me suis jamais dit que j'allais me donner à 100% dès le début du Giro car, comme nous avons pu le voir par le passé avec les coureurs qui l'ont tenté, ils arrivent en juillet avec plus aucune énergie. »Froome : « Je ne dirai pas que remporter le Giro est probable »Sans vouloir se cacher ou se chercher des excuses, Chris Froome assure que la lourde chute subie sur la reconnaissance du parcours de la première étape mais aussi la glissade subie dans les pentes de Montevergine di Mercogliano ne sont pas venues arranger ses affaires. « J'ai toujours cherché à construire ma course sur cette période mais je pense que la chute avant la première étape a été un revers et la deuxième chute, lors de la huitième étape, elle-aussi sur mon flanc droit, ne m'ont pas aidé, assure le quadruple vainqueur du Tour de France. Mais on en est là et c'est ce qui fait le cyclisme. » Reste que ces ennuis et la méforme qui en découle ont été un handicap qui se traduit au classement général, où les deux minutes de retard sur Simon Yates ou encore Tom Dumoulin pourraient être rédhibitoires. « C'est un écart important, mais des étapes très difficiles et un long contre-la-montre sont au programme d'ici l'arrivée, ajoute le Britannique. Je ne dirai pas que remporter le Giro est probable à l'heure actuelle mais des choses plus incroyables sont déjà arrivées. »Froome : « Que ce soit pour finir 20eme, deuxième ou premier, je suis ici pour courir »Ce retard, Chris Froome ne le cache pas, aura des conséquences sur sa stratégie mais également impacte ses ambitions. S'il ne veut pas abandonner ses espoirs de victoire finale, le leader de la formation Sky n'occulte pas le fait que cet objectif semble bien plus difficile à atteindre. « Je vais prendre la course jour après jour. Je veux toujours faire le meilleur résultat dont je suis capable, assure le vainqueur de la Vuelta 2017. Que ce soit pour finir 20eme, deuxième ou premier, je suis ici pour courir. Je suis un coureur cycliste et c'est ce que je vais faire. » Mais pour cela, Chris Froome devra retrouver la plénitude de ses moyens physiques, et ce n'est pas quelque chose dont il est certain. « A chaque fois que vous chutez, le corps en prend un coup et je ne pédale pas de la même manière que d'habitude, résume le Britannique. Ce que j'espère, c'est que le jour de repos va m'aider à compenser ces coups. J'espère me sentir mieux, me sentir un peu plus moi-même durant la deuxième moitié de course. » Pour cela, il pourra compter sur une équipe dévouée à son service, sans certitude que cela sera suffisant pour contrer le duo Simon Yates-Esteban Chaves ou alors Tom Dumoulin.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.