Froome : " Les accusations ? Ce sont des bêtises "

Froome : " Les accusations ? Ce sont des bêtises "©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, publié le mercredi 07 mars 2018 à 13h37

« Ces accusations sont des bêtises, c'est totalement faux. » Sans surprise, Christopher Froome a balayé d'un revers de la main les affirmations au sujet de l'équipe Sky du Parlement britannique dans son rapport rendu public lundi.

Il y est notamment question de l'utilisation que faisait la Sky des médicaments du temps de l'ère Bradley Wiggins. Le rapport à charge en question assure ainsi que les corticoïdes n'étaient pas du tout utilisés à des fins médicales mais dans le cadre d'un dopage organisé au sein de la formation. Ce que Froome a démenti catégoriquement à quelques heures de faire son grand retour sur Tirreno-Adriatico, cinq ans après sa dernière participation.« J'ai appris cela par les médias, je ne savais même pas que Bradley (Wiggins) prenait du triamcinolone avant, assure le leader de la Sky. Je n'ai pas vu le rapport de moi-même, je peux seulement parler à partir de ma propre expérience au sein de l'équipe. Je suis là depuis huit ans, depuis le premier jour de l'équipe. Je n'ai jamais rien vu de tel. Ces accusations sont des bêtises, c'est totalement faux. Je ne serais plus dans l'équipe si je ne croyais pas dans l'équipe et dans les gens qui m'entourent. Dave a réuni toutes ces personnes ensemble et nous avons un groupe fantastique. » Ce qui fait dire au « Kényan blanc » que Dave Brailsford ne doit pas démissionner. « Comme je l'ai dit, je suis fier de faire partie de cette équipe et je ne serais pas là si je ne faisais pas confiance aux gens qui sont autour de moi. »Le chapitre refermé, place maintenant à la Course des deux mers pour Froome, deuxième du classement général de l'épreuve en 2013 et qui ne semble pas avoir inscrit de nouveau la course à son calendrier pour y faire de la figuration. « Je suis ici pour essayer de gagner, avoue le quadruple vainqueur du Tour de France, déjà rivé sur le Giro. « Tirreno-Adriatico s'inscrit dans ma montée en puissance pour le Giro, elle fait partie de ma préparation donc je suis là pour préparer le Tour d'Italie. Je ne me sens pas encore à mon meilleur niveau mais je travaille dur et j'espère être au top de ma forme au départ du Giro. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.