FFC : La candidature de Cyrille Guimard a obtenu les parrainages requis

FFC : La candidature de Cyrille Guimard a obtenu les parrainages requis©Media365

Mathieu WARNIER, publié le vendredi 15 janvier 2021 à 20h15

Devant recueillir les parrainages de 100 dirigeants du cyclisme français, Cyrille Guimard a atteint son objectif et pourra se présenter à la présidence de la FFC.

« Le Druide » va bien pouvoir viser la présidence de la Fédération Française de cyclisme (FFC). Avec le soutien de l'association « Prends ma roue », dont il est le porte-parole et qui s'oppose fermement à l'actuelle direction de la FFC, Cyrille Guimard a annoncé le week-end dernier son intention de se présenter à l'occasion de l'élection prévue le 23 février prochain. Celui qui a pour objectif de « redonner au cyclisme son éclat populaire et festif, qui en fait l'un des sports préférés des Français » avait pourtant un obstacle à franchir. En effet, tout candidat à la présidence de la FFC doit obtenir le parrainage venant de 100 dirigeants actuellement en exercice au sein du cyclisme français, répartis sur un minimum de dix comités régionaux. Selon une information du quotidien Ouest-France, l'objectif a été atteint avant la date limite fixée à ce jeudi.

Guimard en concurrence frontale avec Callot

L'ancien directeur sportif, qui a notamment eu sous ses ordres des vainqueurs du Tour de France comme Lucien Van Impe, Bernard Hinault ou Laurent Fignon, craignait de ne pas être en capacité d'atteindre cette barre. « Il nous faut 100 parrainages de dix comités d'ici jeudi ! Cela doit venir des présidents de clubs. Mais, pour l'instant, on a des tirs de barrage qui arrivent de partout, a déclaré Cyrille Guimard ce lundi dans un entretien accordé au site Cyclism'Actu. Les personnes que nous avons contactées sont d'accord avec nous, mais elles ne peuvent pas signer. » Celui qui appelle à la mise en place d'une opposition à Michel Callot, qui avait succédé à David Lappartient en 2017 en étant le seul candidat et en ayant recueilli 97% des voix, verra donc son souhait exaucé et pourra donc affronter l'actuel patron du cyclisme français et sa liste « Tous ensemble, une ambition pour le cyclisme français ».

Vos réactions doivent respecter nos CGU.