Evenepoel : « Chanceux de m'en sortir comme ça »

Aurélien Canot, Media365, publié le jeudi 06 juin 2024 à 22h45

A peine remis de sa chute sur le Tour du Pays Basque en avril dernier, Remco Evenepoel a décidé de se jauger avant le Tour de France sur le Critérium du Dauphiné. Victime de la terrible chute de jeudi comme beaucoup d'autres coureurs, le Belge estime avoir eu beaucoup de chance de s'e sortir indemne cette fois.

Comme beaucoup d'autres coureurs (ils sont une soixantaines à être allés au sol) du peloton du Critérium du Dauphiné, Remco Evenepoel a fait partie jeudi lors de la 5eme étape des nombreuses victimes de cette terrible chute survenue dans une descente détrempée (NDLR : La descente de la Côte de Bel-Air) rendue très glissante par la pluie. Les deux coureurs néerlandais de l'équipe Visma-Lease a Bike Steven Kruijswijk et Dylan Van Baarle, qui souffrent de fractures, y ont vu s'envoler leurs ambitions d'aider Jonas Vingegaard à remporter un troisième Tour de France (NDLR : Le double tenant du titre danois est toujours incertain). Evenepoel, qui s'alignera le 29 juin prochain au départ de sa première Grande Boucle, aurait très bien pu lui aussi devoir renoncer après cette chute collective de jeudi qui a obligé les organisateurs à neutraliser l'étape. Finalement, plus de peur que de mal pour celui qui porte le maillot jaune depuis mercredi et son succès lors de la 4eme étape, courue sous la forme d'un contre-la-montre individuel. Toutefois, en remontant sur son vélo, le "Petit Cannibale" avait conscience d'avoir évité une nouvelle désillusion de taille, lui qui se remet tout juste d'une autre chute, qui avait eu lieu, elle, sur le Tour du Pays Basque en avril dernier.

Evenepoel : "Plusieurs coureurs ont glissé devant moi, et je n'ai pas pu en éviter un"

Cette fois, c'est donc avec beaucoup de plaisir - et de soulagement - que le vainqueur du Tour d'Espagne 2022 et double vainqueur de Liège-Bastogne-Liège s'est montré rassurant jeudi soir. "Je suis tombé sur le côté droit, mais ça aurait pu être pire. Nous allons regarder comment mon épaule a encaissé le choc mais je ne suis pas inquiet. Il y a plusieurs coureurs qui ont glissé devant moi, et je n'ai pas pu en éviter un. Je suis chanceux de m'en sortir comme ça", appréciait le leader de l'équipe Soudal-Quick Step, qui va donc pouvoir continuer ce Critérium du Dauphiné. Et défendre ce maillot jaune qu'il rêve d'avoir sur les épaules le 21 juillet prochain à l'arrivée du Tour sur la Promenade des Anglais.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.