Dopage : Trois ans de suspension pour Matteo Spreafico

Dopage : Trois ans de suspension pour Matteo Spreafico©Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, Media365 : publié le mardi 04 mai 2021 à 22h20

Contrôlé positif à un anabolisant à deux reprises durant le dernier Giro, le coureur italien Matteo Spreafico a été suspendu pour trois ans par l'Union Cycliste Internationale.



Matteo Spreafico n'est pas passé entre les mailles du filet. Le coureur italien de l'équipe Vini Zabu a dû s'expliquer devant l'Union Cycliste Internationale (UCI) après avoir été contrôlé positif à deux reprises à l'ostarine, un produit anabolisant figurant sur la liste des substances interdites par l'Agence Mondiale Antidopage. Des contrôles positifs établis les 15 et 16 octobre dernier, durant l'édition 2020 du Tour d'Italie. Par l'intermédiaire d'un communiqué, l'UCI a annoncé la sanction à l'encontre de Matteo Spreafico. Le coureur de 28 ans a été lourdement sanctionné avec une suspension de trois ans effective du 22 octobre 2020 jusqu'au 21 octobre 2023. A cela s'ajoute l'annulation de l'ensemble des résultats obtenus par le natif d'Erba sur le Tour d'Italie 2020, lui qui n'avait pas fait mieux qu'une 43eme place lors de la huitième étape avant de ne pas prendre le départ de la 19eme.

Vini Zabu dans la tourmente

Les deux contrôles antidopage positifs subis par Matteo Spreafico n'étaient que le début des difficultés pour la formation italienne Vini Zabu. En effet, à l'occasion d'un contrôle antidopage effectué hors compétition le 16 février dernier, les échantillons recueillis auprès du coureur italien Matteo de Bonis ont révélé la présence d'EPO. Face à la menace de sanctions à la suite de ces deux affaires très embarrassantes, l'équipe Vini Zabu a préféré prendre les devants. Cette dernière a, en effet, renoncé à son invitation pour le Giro 2021, étant ensuite sanctionnée d'une suspension de 30 jours. Un retrait qui avait fait les affaires d'une autre formation italienne, Androni Giocattoli-Sidermec qui, après avoir été écartée et avoir fait connaître son ressentiment face à cette décision, avait été repêchée.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.