Dopage - Madiot : " Une énorme déception et une confiance trahie "

Dopage - Madiot : " Une énorme déception et une confiance trahie "©Media365

Gabriel Vanhoutte, publié le lundi 04 mars 2019 à 18h16

Le directeur de la Groupama-FDJ Marc Madiot s'est exprimé ce lundi à la suite des aveux et de la démission de son coureur Georg Preidler, qui a reconnu avoir eu recours à des transfusions sanguines en vue de se doper. Averti par un mail du coureur autrichien, Marc Madiot s'est dit surpris et déçu.

Le coureur autrichien Georg Preidler ne sera désormais plus le bienvenu à la Groupama-FDJ. Le cycliste avait reconnu dans le week-end avoir eu recours au dopage, des aveux formulés à la police autrichienne puis au journal Kronen. Entre les deux, celui qui devait se positionner comme principal soutien de Thibaut Pinot a averti son équipe, la Groupama-FDJ et son patron Marc Madiot.

Marc Madiot : « J'espère qu'il saura tirer les conséquences de son erreur »

Le patron de l'équipe française explique ainsi : « C'est avec surprise et déception que j'ai pris connaissance de la nouvelle de la part de Georg Preidler, à travers un mail qu'il nous a envoyé hier (ndlr, dimanche). Dans son mail, Georg me transmettait également ses vœux de démission avec effet immédiat. Vœux que j'ai validés dans la foulée (...) C'est une énorme déception à titre personnel, car j'avais une grande confiance en ce coureur. Malheureusement, cette confiance a été trahie. »

Marc Madiot a aussi enjoint son ancien protégé à collaborer de manière transparente avec les autorités compétentes : « Cela fait partie des aléas de la vie d'une équipe, de la vie en général. J'espère qu'il saura tirer les conséquences de son erreur, et s'impliquera totalement et pleinement pour faire la lumière dans cette affaire. » Une position dont il ne doute pas : « Je suis certain que Georg va prêter son concours de la meilleure des manières pour régler cette affaire.  Et surtout, de permettre de comprendre pourquoi on arrive à de telles situations. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.