Dopage, Bardet, Ineos : confessions d'un ancien maillot jaune

Dopage, Bardet, Ineos : confessions d'un ancien maillot jaune©Media365
A lire aussi

Joseph RUIZ, publié le mercredi 26 juin 2019 à 09h46

Dans un entretien accordé à L'Equipe publié ce mercredi, Romain Feillu, connu notamment pour avoir porté le maillot jaune sur le Tour 2008, est revenu sur sa carrière et sur le dopage dans le milieu.

Romain Feillu n'est certainement pas le coureur français le plus populaire du XXIeme siècle et pourtant, il a pris le départ de cinq Tour de France et a même porté le maillot jaune sur l'édition 2008 le temps d'une journée. Il avait alors pu partir en dernier sur le contre-la-montre de Cholet le jour suivant. Plusieurs éléments expliquent sa carrière en demi-teinte, comme il l'explique dans les colonnes de L'Equipe ce mercredi. "J'ai l'impression d'être passé à côté de ma carrière", a ainsi reconnu le coureur de 35 ans.

"J'ai loupé de gros contrats"

Celui qui compte tout de même 20 victoires professionnelles mais n'a gagné qu'une course depuis 2011 a d'abord été lâché par son corps. "Les douleurs récurrentes au genou, la toxoplasmose à plusieurs reprises, une appendicite nécrosée, des allergies", détaille-t-il. Derrière, les galères se sont enchaînées avec une fracture du fémur, des maux de dos, des problèmes de genou à répétition. "J'ai loupé de gros contrats", avoue-t-il, heureux d'avoir tout de même pu "voir grandir ses enfants".

Feillu veut Bardet chez Ineos

L'autre élément qui explique son manque de victoires en World Tour entre 2007 et 2011, à son meilleur niveau, est le dopage. Depuis, Feillu se méfie énormément des performances des meilleurs mondiaux. "J'ai l'impression que ça roule encore plus vite qu'avant. (...) Des équipes contrôlent la course comme au temps d'Armstrong. Cela me semble bizarre qu'elles dominent autant. Je ne suis pas à dire que les vainqueurs du Tour son ceux qui se dopent car sur le Tour 2017, Bardet va aussi vite que Froome en montagne. Ce serait bien que Bardet aille chez Ineos car là-bas, tout est pensé pour les coureurs". L'idée est lancée !

>> La composition des équipes du Tour

Vos réactions doivent respecter nos CGU.