Direct Energie : L'arrivée de Total, c'est " tout bénef' " pour Voeckler

Direct Energie : L'arrivée de Total, c'est " tout bénef' " pour Voeckler©Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, publié le lundi 18 mars 2019 à 16h30

Ancien coureur de la formation Direct Energie, Thomas Voeckler s'est amusé à ne pas confirmer l'arrivée du groupe Total comme partenaire de l'équipe dirigée par Jean-René Bernaudeau mais y voit un signe positif pour l'avenir du cyclisme professionnel.



Si elle n'a pas été confirmée de manière officielle, l'arrivée du groupe pétrolier Total comme partenaire de l'équipe dirigée par Jean-René Bernaudeau en lieu et place de Direct Energie continue de faire des vagues. Ancien coureur de la formation vendéenne et désormais membre de l'organisation du Tour de France, Thomas Voeckler n'a pas pu éviter le sujet au moment de se présenter face à la presse lors de la conférence de presse de présentation du Grand Départ de la Grande Boucle 2020 à Nice.

Voeckler : « Je suis sans doute au courant de certaines réponses »

Malgré l'insistance des journalistes informés de la véracité de ce nouveau partenariat, l'ancien porteur du maillot jaune s'est prêté à un exercice d'évitement dans l'attente d'une communication officielle sur le sujet. « C'est un peu dur de confirmer parce que c'est une information, si c'en est une, qui a un peu fuité et qui n'a pas été confirmée par les intéressés, rappelle Thomas Voeckler avant d'user de malice pour laisser penser qu'il est au courant de ce partenariat. J'ai été coureur de Jean-René Bernaudeau pendant dix-sept ans, j'ai de très bonnes relations avec le manager de la formation Direct Energie mais, par fidélité vis-à-vis de lui, même si je suis sans doute au courant de certaines réponses que vous souhaitez avoir, je me garderai bien de vous les donner. »

Voeckler salue un cyclisme redevenu crédible pour les sponsors

Plus sérieusement, Thomas Voeckler n'a pas caché que la seule possibilité de voir un groupe international tel que le pétrolier français Total, un des principaux acteurs de son secteur d'activité, considérer un investissement dans le cyclisme professionnel est un signe de bonne santé du sport après des années troubles. « Ce que je peux dire, c'est que le cyclisme est un sport attractif du point de vue économique après avoir vécu une période compliquée avec une image crédible à retrouver, ce qui a été le cas, ajoute l'ancien coureur professionnel. Si des grands groupes internationaux investissent dans le cyclisme, ça ne peut être que 'tout bénef'. » Un partenariat qui ne fait donc plus guère de doutes et qui devrait être officialisé en marge de Paris-Roubaix, où les coureurs de l'équipe Direct Energie passeront au bleu... pétrole !

Vos réactions doivent respecter nos CGU.