Démare : " Physiquement, il nous manque un truc "

Démare : " Physiquement, il nous manque un truc "©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, publié le dimanche 01 avril 2018 à 21h18

Après l'arrivée du Tour des Flandres, remporté dimanche par le Néerlandais Niki Tepstra (Quick Step), Arnaud Démare regrettait ce « truc » qui l'empêche pour le moment, lui mais aussi ses coéquipiers, de jouer les premiers rôles dans les classiques. Pour le champion de France, le problème est physique.

« Physiquement, il nous manque un truc pour jouer devant, c'est encore à un autre niveau ». Le constat vaut pour Arnaud Démare et ses coéquipiers de la Groupama-FDJ mais il résume également parfaitement les soucis des coureurs français sur les premières classiques de la saison jusqu'à maintenant. Un sentiment que le champion de France a perçu davantage encore dimanche lors du Tour des Flandres, où il a dû se contenter de la quinzième place à plus d'une minute du vainqueur Niki Tepstra. « C'est bizarre : avant le départ, je me dis que c'est une course qui peut me convenir mais, une fois dedans, il me manque les deux derniers coups de rein », déplorait Démare, conscient d'avoir abandonné toutes ses chances de victoire dans le Vieux Quaremont. « Il est relativement long, on est dedans quatre minutes, quatre minutes trente. A ce niveau, au bout de 240 bornes, il me manque un poil sur la résistance. » Le leader de l'équipe chère à Marc Madiot préfère donc donner rendez-vous à ces supporters pour le Paris-Roubaix de dimanche prochain. « Il me conviendra mieux », estime le Picard. On ne demande qu'à voir.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU