Deceuninck-Quick Step : Lefevere raconte le retour de Cavendish

Deceuninck-Quick Step : Lefevere raconte le retour de Cavendish©Panoramic, Media365

Aurélie SACCHELLI, publié le lundi 07 décembre 2020 à 21h25

Le patron de l'équipe belge Deceuninck-Quick Step Patrick Lefevere est revenu dans une interview à Cyclingnews sur les conditions du retour de Mark Cavendih au sein de la formation belge.



Incapable de gagner une course depuis février 2018 et sur le point de prendre sa retraite il y a quelques semaines, Mark Cavendish s'est finalement engagé pour la saison prochaine avec l'équipe Deceuninck-Quick Step, où il avait connu les plus belles années de sa carrière entre 2013 et 2015, avec 48 victoires au compteur. Le coureur de 35 ans, victime du virus d'Epstein Barr en 2017, n'a jamais retrouvé son niveau qui lui avait permis de devenir champion du monde en 2011 ou de remporter 48 étapes sur les Grands Tours. Malgré tout, Patrick Lefevere, le patron de Deceuninck-Quick Step, n'a pas pu lui dire non, comme il l'a confié à Cyclingnews. « Mon cœur disait oui et mon cerveau disait non. C'est un risque, mais il va apporter beaucoup à l'équipe. Il est encore très célèbre et nous n'avons eu que des réactions positives sur Twitter. Je suis heureux que tout le monde soit heureux, et qu'il ait cette chance. Je ne pense pas qu'il mérite d'arrêter le cyclisme comme ça. J'ai toujours maintenu une bonne relation avec Mark. Il l'a déjà dit qu'il voulait revenir, quand il était chez Dimension Data, puis chez Bahrain. Mais cette année vous avez vu ce que j'ai vu. Le Mark Cavendish qui part dans l'échappée dès le départ du Tour des Flandres, qui pleure après Gand-Wevelgem... Après la course à La Panne, il était à l'hôtel à Courtrai et je l'ai invité dans mon bureau. Il m'a dit : "je ne veux pas m'arrêter comme ça. Je veux revenir." Je lui ai dit : "Mark, je n'ai pas un Euro, mon budget est déjà bouclé". Il m'a dit que s'il trouvait quelqu'un pour payer son contrat, alors il viendrait. Une semaine plus tard, quelqu'un m'a appelé et m'a dit qu'il avait discuté avec Mark et qu'il était intéressé. On a parlé, et c'est arrivé. »

Lefevere : "Il part de zéro"

Reste désormais à savoir si le Britannique va retrouver un nouveau correct. Lefevere ne cache pas qu'il a des doutes, mais cite des exemples de coureurs relancés au sein de son équipe : « On va voir dans quelle condition est Mark. Il va venir en stage en Espagne et passer des tests. On a toujours ses données de quand il était chez nous, on verra ce qu'on peut faire pour qu'il s'améliore. Pour moi, il part de zéro. On l'a pris pour son expérience. On va essayer de l'amener à un niveau acceptable, mais les meilleurs coureurs disputeront les meilleures courses. On a déjà permis à plusieurs coureurs de faire leur retour au premier plan. Kittel n'avait rien fait avec son équipe d'avant, et on l'a ramené devant (2 victoires en 2015 chez Giant-Alpecin, 13 en 2016 avec Quick-Step, ndlr). Pareil pour Virenque (vainqueur de deux maillots à pois et deux étapes du Tour de France, ndlr), pour Gilbert (vainqueur du Tour des Flandres et de Paris-Roubaix, ndlr), même si pour lui, c'était un cas différent car il était fort mais avait perdu la motivation avant de venir chez nous. » Cavendish pourra-t-il renouer avec la victoire en 2021 ? Ce sera l'une des grandes questions de la saison prochaine !

Vos réactions doivent respecter nos CGU.