Deceuninck-Quick Step : Julian Alaphilippe raconte son confinement en Andorre

Deceuninck-Quick Step : Julian Alaphilippe raconte son confinement en Andorre©Media365

Aurélie SACCHELLI : publié le samedi 21 mars 2020 à 10h30

Alors que Milan - San Remo, qu'il avait brillamment remporté l'an passé, devait se dérouler ce samedi, Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step) a raconté son confinement dans une longue interview accordée à L'Equipe.



Julian Alaphilippe vit en Andorre, et comme les Espagnols et les Français, le coureur cycliste de 27 ans est confiné chez lui, afin de lutter au mieux contre la pandémie de coronavirus (75 cas dans la Principauté et 0 mort à ce jour). Ce samedi, alors que devait se dérouler la grande classique Milan - San Remo, qu'il avait brillamment remportée en 2019, mais où il ne devait pas s'aligner cette année, le héros du dernier Tour de France a raconté son confinement dans une interview à L'Equipe. « En temps normal, c'est déjà très calme, là où j'habite il y a peu de population. Avec des coureurs vivant en Andorre, (environ 80), on a créé un groupe WhatsApp. Jack Haig (l'Australien de Mitchelton-Scott) fait le lien. C'est un mec cool, installé ici depuis pas mal d'années, avec qui j'ai l'occasion de rouler souvent. (...) Chez moi, je fais du home-trainer, deux heures par jour, un peu de gym pour garder la condition. J'ai la chance d'habiter à côté d'une forêt, il n'y a personne, je marche un peu pour m'aérer. A la maison, je fais des choses simples que je ne peux pas faire en saison car, entre les courses, les stages, les voyages, j'ai rarement le temps de me poser. Je prends le temps de cuisiner, de faire un peu de rangement, de lire, ce qui ne m'arrivait quasiment jamais. J'apprécie les choses simples. »

Alaphilippe : « On reçoit surtout des infos sur la diététique car il faut éviter de prendre du poids »

Son équipe belge Deneuninck-Quick Step lui a évidemment donné quelques consignes à respecter pendant ce confinement, à commencer par les indispensables gestes barrières. « On connait les consignes et je m'y tiens. On reçoit surtout des infos sur la diététique car il faut éviter de prendre du poids. L'équipe communique aussi sur le fait qu'on doit tous être solidaires, garder le moral et la santé avant tout ! La santé est une priorité qui va bien au-delà des courses annulées, de la condition physique, des objectifs qu'on s'était fixés... Tout ça est dérisoire face à ce problème de santé publique, face aux personnes malades, isolées. » Comme tout le monde, Julian Alaphilippe veut croire en des jours meilleurs...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.