Deceuninck-Quick Step : Jakobsen rapatrié aux Pays-Bas ce mercredi

Deceuninck-Quick Step : Jakobsen rapatrié aux Pays-Bas ce mercredi©Media365

Marie Mahé, publié le mardi 11 août 2020 à 20h20

Gravement blessé après sa terrible chute de mercredi dernier lors du Tour de Pologne, Fabio Jakobsen va être rapatrié aux Pays-Bas ce mercredi. C'est sa formation, Deceuninck-Quick Step, qui en a fait l'annonce, via un communiqué.

C'est une excellente nouvelle pour le principal intéressé et le monde du cyclisme. En effet, le Néerlandais Fabio Jakobsen (Deceuninck-Quick Step) va pouvoir effectuer son retour dans son pays natal, ce mercredi. Pour rappel, mercredi dernier, à l'arrivée de la première étape du Tour de Pologne, en faux-plat descendant, le sprinteur, tassé dans les barrières à haute vitesse, après un mouvement plus que dangereux de son compatriote Dylan Groenewegen (Jumbo-Visma), avait été victime d'une effroyable chute. Placé dans la foulée dans le coma artificiel, le jeune cycliste, âgé de seulement 23 ans et dont le pronostic vital avait même été engagé, avait fini par être réveillé vendredi, soit deux jours après ce drame. Entre-temps, il avait toutefois subi une opération chirurgicale à la tête, d'une durée de cinq heures, après des blessures extrêmement graves.

L'état de santé de Jakobsen évolue bien



Ce mardi, son équipe, la Deceuninck-Quick Step, a donc officialisé, via un communiqué publié sur son compte Twitter officiel, son futur rapatriement : « L'état de Fabio Jakobsen évolue favorablement, à tel point qu'il sera transféré mercredi à l'hôpital de Leiden, aux Pays-Bas (LUMC), où un traitement de suivi de ses blessures va être effectué. » Une telle nouvelle signifie donc que l'état de santé général du champion des Pays-Bas est globalement bon. Toutefois, sa convalescence puis sa rééducation dureront certainement un certain temps, au regard de ses blessures. De son côté, Dylan Groenewegen, qui avait été disqualifié dans la foulée, avait lui été victime d'une fracture à une clavicule, qui avait nécessité alors également une opération chirurgicale. Le Néerlandais s'est, depuis, confondu en excuses à plusieurs reprises, et notamment à la télévision locale, où il était apparu les larmes aux yeux. Suspendu par son équipe, le sprinteur doit également s'attendre à une sévère sanction de la part de l'UCI.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.