Deceuninck-Quick Step : Cavendish prêt à prolonger un an mais pas d'accord sur le salaire

Deceuninck-Quick Step : Cavendish prêt à prolonger un an mais pas d'accord sur le salaire©Media365

Aurélie SACCHELLI, Media365, publié le mardi 14 septembre 2021 à 13h11

Selon le quotidien belge Het Nieuwsblad, Mark Cavendish a reçu une proposition de prolongation d'un an de la part de Deceuninck-Quick Step, mais il n'est pas d'accord avec ses dirigeants sur le salaire.



Alors que la saison cycliste s'achèvera dans un mois, Mark Cavendish ne sait pas encore s'il sera présent dans les pelotons en 2022. Cette saison a été celle de la renaissance pour le sprinteur de 36 ans, vainqueur de neuf étapes au total, dont quatre sur le Tour de France, ce qui lui a permis d'égaler le record de victoires d'étapes d'Eddy Merckx (34) sur la Grande Boucle. Mais il n'a toujours pas de contrat pour la saison prochaine. Selon le quotidien belge Het Nieuwsblad, dont le patron de son équipe Deceuninck-Quick Step Patrick Lefevere est un chroniqueur régulier, le Britannique s'est vu proposer une offre de prolongation de contrat d'un an la semaine passée en marge du Tour de Grande-Bretagne (une épreuve où il n'a pas remporté d'étape mais a fini une fois troisième et une fois cinquième). Mais Cavendish et ses dirigeants ne sont pas d'accord sur le salaire.

Cavendish veut être assuré de disputer le prochain Tour

L'hiver dernier, l'homme aux 155 victoires professionnelles avait signé pour le salaire minimum avec la formation belge, dont il avait déjà porté les couleurs entre 2013 et 2015, et qui lui avait tendu la main alors qu'il pensait sérieusement à prendre sa retraite. Cavendish avait également apporté un sponsor avec lui pour aider financièrement l'équipe. Mais après cette saison au-delà des espérances, le coureur souhaiterait gagner plus. Sur le plan sportif, Mark Cavendish aimerait également avoir des garanties, notamment sur le fait qu'il sera bien au départ du prochain Tour de France, où il ambitionne de battre le record de Merckx. Cet hiver, celui qui était le sprinteur n°1 de Deceuninck-Quick Step, Sam Bennett (30 ans) va retourner chez Bora-Hansgrohe, mais Cavendish sera toujours en concurrence avec Fabio Jakobsen (25 ans), qui a remporté trois étapes sur la Vuelta et semble avoir retrouvé son niveau, un an après sa terrible chute du Tour de Pologne où il avait failli perdre la vie.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.